Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 00:18

Maladie d’Alzheimer : les premiers signes 

 

A partir d'un certain âge, il est habituel de se plaindre de trous de mémoire. Pourtant, certains craignent qu'ils ne soient le signe d'un début d'Alzheimer. Alors, comment faire la différence ? 

 

La maladie d'Alzheimer concerne en premier lieu les plus de 60 ans : elle touche environ 5% des plus de 65 ans, et 20% des plus de 80 ans. Reste que les cas plus jeunes ne sont pas rares, puisque 10% des cas surviennent avant 60 ans. 

Malheureusement, le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est souvent trop tardif. Les premiers signes apparaissant très lentement, ils sont en effet difficiles à identifier : la personne ne change pas de comportement du jour au lendemain, il se modifie progressivement. De plus, les premiers signes varient d'une personne à l'autre. Enfin, la personne souffrant d'un début de maladie d'Alzheimer a parfois tendance à minimiser, voire à ignorer ses troubles. L'aide de l'entourage est donc primordial pour déceler le moindre changement de comportement. 

» Les pertes de mémoire : elles concernent la mémoire des événements récents (mémoire à court terme) et peuvent se manifester de plusieurs manières. Tout d'abord, par la répétition de questions, de phrases qui indiquent que la personne ne se souvient pas de ce qu'elle vient de dire, ou qu'elle n'a pas enregistré la réponse qu'on vient de lui faire. Egalement, par des oublis d'événements récents, de rendez-vous, de prises de médicaments, etc.

» Les difficultés au quotidien : les petits gestes du quotidien, pourtant habituels, deviennent plus compliqués à accomplir. Par exemple, faire la cuisine, faire les courses, composer un numéro de téléphone, remplir un chèque… De plus, la personne peut éprouver des difficultés dans l'usage des objets du quotidien (prendre un objet pour un autre, le ranger dans un endroit inhabituel, etc). 

» Les désorientations : les désorientations temporelles et spatiales sont progressives : difficultés pour s'adapter à de nouveaux lieux ou à de nouvelles situations, pour s'orienter dans la rue, y compris dans un quartier connu. 

» Les troubles du langage : les mots courants ne sont pas utilisés correctement, par exemple un mot est remplacé par un autre, les mots simples du quotidien ne viennent pas… Progressivement, s'installent des incohérences de langage, et des difficultés d'écriture. 

» Les troubles du comportement : ils sont variables. Ils peuvent prendre la forme d'une tristesse, d'un découragement, de manque d'initiatives, de fréquents changements d'humeur… 

Evidemment, nous sommes nombreux à demander notre chemin lorsqu'on ne connaît pas bien un quartier, à oublier des rendez-vous, à avoir des trous de mémoire ou encore à faire des lapsus. Et c'est normal, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. C'est seulement lorsque plusieurs de ces signes s'ajoutent, de manière inhabituelle, et qu'ils durent dans le temps, qu'ils peuvent éventuellement suggérer un début de maladie d'Alzheimer. Et là encore, seule une consultation permet de poser ou pas, un diagnostic. 

Quoi qu'il arrive, en cas de doute, mieux vaut demander un avis médical. Rappelons que plus la maladie d'Alzheimer est diagnostiquée à un stade précoce, plus sa prise en charge est efficace. Il existe des solutions (médicaments, stimulation cognitive, orthophonie…) qui permettent de ralentir l'évolution de la maladie et d'améliorer le suivi des malades et de leurs proches.  

 

Source l’Internaute; information relayée par:  

 

Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires