Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 00:21

Ariège - Mobilisation contre le parc éolien - un projet pris entre le chaud et... le froid  

 

Le dossier des éoliennes à l'est du département revient de temps à autre, au gré du vent… On le sait, il existe une volonté, exprimée par la société 3 V Développement, d'installer un parc éolien à l'ouest de Mirepoix, quelque part là où le vent sera le plus favorable entre Coutens, Vivies et Tourtrol. Un mat de mesures a été installé à Coutens et selon Alain Delrieu, responsable de V développement, le résultat est « relativement correct, encourageant et nous incite à poursuivre. » L'association de défense des collines du Pic d'Estelle a réuni une quarantaine de personnes à Manses, pour faire le point sur le projet de zone de développement éolien (ZDE), procédure en cours instruite sous le contrôle de la préfecture et sur la base d'un dossier communiqué par la société Hydro-M de Toulouse. Une association qui ne milite pas en faveur de ce projet et critique un dossier « qui semble davantage avoir été fait pour entraîner l'adhésion des maires que pour justifier scientifiquement le projet » indiquent ses représentants. Les arguments opposables à cette ambition ont été repris lors de cette réunion au cours de laquelle sont intervenus deux conférenciers Jean-Luc Mathieu et Claude Cambus. Selon eux, ce projet ne bénéficierait pas du vent nécessaire, et représenterait un investissement trop lourd à cet égard, « plombant » EDF obligée de racheter l'électricité produite à un prix trop élevé. « On verse une rente à des investisseurs, payée par les clients d'EDF dont les tarifs augmentent en conséquence » expliquent les conférenciers.

Eoliennes, pour ou contre..

Dégradation des paysages, machines importées (la France est à la traîne dans la fabrication) qui mettent à mal notre balance des paiements, voila pour conclure les arguments mis en avant lors de cette conférence où les intervenants ont préféré plaider pour les économies d'énergie, le développement du solaire et de la filière bois « importante en Ariège ». Les participants (ceux qui sont contre, car il y avait quelques « pro-éoliens » à la réunion) ont pu signer une pétition qui sera expédiée au préfet.

 

Ce projet a reçu l'aval, en tout cas pour l'étude, des communes de Coutens, Viviès et Tourtrol. Les conseils municipaux ont délibéré sur la question, comme ont été appelés à le faire ceux des communes voisines. Certaines ont voté contre, d'autres ont émis un avis plus nuancé, comme Manses ou Mirepoix, mettant en avant un « dossier trop incomplet pour pouvoir trancher » ainsi que l'exprimait Simone Verdier, maire de Manses.

 

Cette affaire n'en est qu'à ses débuts. Le promoteur, Alain Durieu, est toutefois encouragé par l'aérologie, même si les éoliennes ne peuvent être installées dans ce cas que parallèlement à la direction du vent. Soit une machine tous les 500 mètres pour être conforme à la législation. Ce qui n'est pas la meilleure opportunité… Et pour l'heure il ignore quel sera le site idéal.

 

Source: La Dépêche du Midi; information relayée par:

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires