Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 00:42

Microsoft a imposé sa domination à Apple et Linux

 

 

 

Il y a quelques années, on pensait que les jours de Microsoft étaient comptés avec l'arrivée de Linux et la renaissance d'Apple, mais c'était sans compter sur la persépérance de Bill Gates, mais aussi et surtout, de Steve Ballmer, le "grand requin blanc" de l'industrie informatique...

 

Le géant de Redmond a imposé sa domination à Apple et Linux

 

MICROSOFT équipe la quasi-totalité des 900 millions de PC dans le monde. Son principal concurrent, Apple, qui fait fonctionner ses fameux Mac avec un autre système d'exploitation, ne représente pas plus de 5 % du marché mondial des ordinateurs personnels. Quant à Linux, la tête de file de l'open source qui devait mettre à mal sa suprématie, il est encore minuscule avec moins de 1 %.

Dans la ligne de mire de l'Union européenne

Accusé par les autorités européennes de la concurrence d'abus de position dominante, le géant est aussi dans la ligne de mire des associations de consommateurs qui dénoncent l'impossibilité de trouver sur le marché des machines qui ne seraient pas équipées de Windows. En France, UFC-Que choisir a lancé en décembre une assignation contre trois entreprises : le fabricant d'ordinateurs Hewlett-Packard et deux distributeurs, un magasin Auchan à Bagnolet et un magasin Darty à Paris. « Le choix de ces enseignes est un peu l'effet du hasard, nous aurions pu choisir d'autres distributeurs ou d'autres fabricants d'ordinateurs, estime un porte-parole de l'association. Nous voulions lancer une action, quitte à l'élargir par la suite à d'autres. » UFC-Que choisir les accuse de « vente liée illicite ». En clair, elle estime que fabricants et distributeurs devraient offrir aux clients la possibilité de s'équiper de machines « vierges » ou bien équipées de systèmes concurrents de celui de Microsoft. Cette démarche est une première en Europe. Mais le Trans Atlantic Consumer Dialogue (TACD), une organisation réunissant des associations de consommateurs européennes et américaines, pourrait suivre.

Le géant américain, comme l'ensemble des salariés du groupe, estime que ce « monopole » sur le marché des systèmes d'exploitation et des logiciels n'est pas la conséquence de distorsion de concurrence. « Nous ne faisons pas de vente conjointe, insiste Didier Burdinat, directeur de la ligne de produits Windows de Microsoft France. Nous ne poussons pas les gens à acheter tel antivirus ou tel logiciel avec le système d'exploitation. » Microsoft ne crie pas trop fort que le lancement de Windows Vista coïncidera jour pour jour avec celui d'Office, sa suite bureautique, et Windows Live OneCare, son antivirus grand public.

« Aujourd'hui, vous avez la possibilité d'acheter des PC sans système. Des centaines de milliers de consommateurs le font », ajoute Didier Burdinat. Il admet que les fabricants de machines rechignent à créer des chaînes de fabrication plus réduites pour cette clientèle réfractaire aux produits Microsoft. « Les logiques industrielles des fabricants privilégient les volumes. Sinon, cela leur coûte de l'argent », constate-t-il.

Assurer la compatibilité

Les « microsofties », les salariés du groupe, estiment qu'ils font tout pour être à l'écoute des critiques des utilisateurs. Depuis trois ans, l'éditeur met en place des panels de 12 à 14 personnes réunies pendant un jour ou une demi-journée. « Nous lançons des versions provisoires de nos produits. C'est le cas de Vista depuis 24 mois. Et nous sommes en contact permanent avec environ 170 sites communautaires d'utilisateurs, obser*ve Didier Burdinat. Ils nous font part de la manière la plus directe de leurs remarques. Et parmi les opposants à Vista, nous avons réussi à en convertir quelques-uns ». Microsoft assure que 80 % des logiciels qui fonctionnaient sur Windows XP seront capables de travailler avec Vista. Les 20 % restants devront attendre un peu.

source : Le Figaro; information relayée par :

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires