Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 00:20

Algérie - L’Etat de droit, un processus irréversible 

 

L’Algérie est sereine, studieuse, de plus en plus forte et courtisée comme l’atteste le ballet diplomatique au quotidien. On a cherché à lui trouver des poux dans la tête, il n’ y en a pas. Les rumeurs, celles dont raffolent ses détracteurs,  sont de plus en plus rarissimes. En un mot, l’Algérie se porte bien. Tant pis pour les professionnels salonnards d’un autre âge ou les faiseurs de mauvaise parole. Tant pis pour les professionnels des «guets-apens» avortés ou les calculateurs  sordides.
Ce changement n’est pas le fait du hasard mais une réalité qui s’impose chaque jour. Car, chaque  jour, l’Algérie se fortifie et avance à pas de géant dans la voie du progrès et du développement. Cette sérénité et cette énergie proviennent de sa détermination à construire l’Etat de droit et l’émergence une véritable démocratie, d’une part et de sa politique ambitieuse en matière de développement, d’autre part.
L’Etat de droit n’est plus une illusion ou une vague prouesse en Algérie. C’est bien une réalité palpable grâce à la volonté et à l’acharnement des Algériens mais aussi des plus hautes autorités de ce pays. C’est un processus irréversible, conduit avec méthode et conviction car c’est aussi le soubassement d’une véritable politique  de développement durable.
Ce n’est pas une option de circonstance mais bien un choix définitif car il correspond à un besoin de notre société de se hisser parmi les pays émergents et démocratiques. D’ailleurs, seul un Etat de droit peut garantir l’épanouissement de la société grâce à la sécurité et à la stabilité qu’il peut procurer et à l’économie, également, de se développer dans un cadre transparent et encourageant.
Par ailleurs, il ne saurait y avoir de démocratie sans un Etat de droit. C’est une évidence et l’exemple des pays démocratiques et développés le montre bien. Car, il ne faut pas se méprendre, la démocratie ne se construit pas  sur du sable mais sur du roc pour que l’ancrage  soit solide et inébranlable. C’est l’Etat de droit qui offre une telle assise. Il existe donc une relation intime entre Etat et démocratie, deux comptes qui reflètent que la profonde adhésion de notre peuple à une telle vision L’Algérie est sereine et forte car elle se développe. Depuis le lancement du PSRE, elle a renoué avec le développement qui est sous-tendu actuellement par la mise en œuvre du programme quinquennal de soutien à la croissance économique et des programmes complémentaires en faveur des 10 wilayas du Sud et des Hauts Plateaux. Ce sont quelque 144 milliards de dollars qui auront été investis en moins de 10 ans. C’est un chiffre colossal, impensable il y a à peine dix ans. Qui aurait imaginé, il y a à peine dix ans, quand l’Algérie était au creux de la vague qu’aujourd’hui, elle puisse se doter d’une politique ambitieuse de développement avec une telle enveloppe financière ? Pour toutes ces raisons, l’Algérie est fière d’être debout et regardant l’avenir avec optimisme car elle est engagée dans un double processus qui représente la véritable carte d’accès au développement et à la modernité. Tous les observateurs ont noté à la fois tous ces changements positifs mais sont également confiants que l’Algérie réalisera son pari d’être bientôt parmi les pays émergents les plus en vue. 

Source: El Moudjahid; information relayée par: 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires