Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 00:07

Santé - Les oméga-3, qui, que, quoi et où ?

 


Résolument tendance depuis quelques mois, les oméga-3 font la une des médias et sont au premier rang des devantures des officines. Il est impossible désormais d’échapper à ces fameux petits acides gras… Enquête et rapport sur une étoile montante de la nutrition.

 

 

 

Oméga-3, qu’est-ce que c'est ?

Les oméga-3 et les oméga-6 sont des lipides (c’est-à-dire des matières grasses) qui appartiennent à la famille des acides gras poly-insaturés. On les nomme "acides gras essentiels" car ils ne sont pas fabriqués par le corps humain et nécessitent donc un apport extérieur. Les oméga peuvent être d’origine animale ou végétale. On trouve les oméga-3 dans les poissons gras, la mâche, l'huile de colza et les oméga-6 dans l'huile de tournesol, de pépins de raisins, de noix, de maïs, le beurre, les œufs entiers et… le foie de morue !

Les bénéfices des oméga-3 ont été reconnus dans les années soixante-dix. Pour la petite histoire, on s’est tout d’abord rendu compte que les Esquimaux faisaient peu d’infarctus. En se penchant de plus près sur leur alimentation, les chercheurs ont fait le lien entre celle-ci, riche en poissons, et leur risque réduit de maladies cardio-vasculaires.

Mais, en fait, les oméga étaient connus depuis bien plus longtemps sous le doux nom… d’huile de foie morue !

 

 

 

Des vertus des oméga-3…

Les oméga-3 assureraient une croissance normale et préviendraient du vieillissement.

Il est aussi démontré qu'ils participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. Ils contribuent à faire baisser le taux de cholestérol, améliorent la circulation sanguine et sont particulièrement appréciés pour leurs effets anti-inflammatoire et hypotenseur.

De plus, certaines hormones qui agissent sur la tension artérielle sont synthétisées à partir de cet acide gras.

Les vertus de cette graisse sont donc nombreuses. Elle permettrait même de lutter contre la dépression, selon David Servan-Schreiber. C'est d'ailleurs son ouvrage "Guérir" (paru aux éditions Robert Laffont en 2003) qui a remis au goût du jour les oméga-3. Ceux-ci figurent parmi les sept méthodes qu'il propose pour soigner la dépression, le stress ou l’anxiété sans médicaments, ni psychanalyse. Les oméga-3 rétabliraient l'équilibre psychique, en stabilisant les membranes du cerveau. La solution miracle, selon David Servan-Schreiber. Il juge d'ailleurs que les antibiotiques et le développement de la chirurgie sont les deux grandes découvertes médicales et que le rôle de la nutrition dans les maladies serait la troisième révolution.

 

 

 

Les oméga-3 en gélules

 

 

 

Et c'est ainsi qu'en septembre 2003, David Servan-Schreiber lance les gélules OM3, à base d’huile de poisson, avec son cousin Simon Ferniot. "David m’a fait lire les épreuves de Guérir, raconte ce dernier. "Il m’a confié qu’il était dans l’embarras pour recommander des oméga-3 de qualité. C’est ainsi qu’est née Isodis Natura et que nous proposons des compléments alimentaires."

Quid du scepticisme d'une partie du monde médical quant à l'apport en oméga-3 sous forme de gélules ? "Il est normal et légitime que le corps médical soit prudent. D’ailleurs c’est rassurant, explique Simon Ferniot. La première des études cliniques contrôlées sur l’effet des oméga-3 en psychiatrie ne date que de 1999. Il faut du temps pour que le corps médical se penche sur cette littérature..." Il affirme encore que les résultats des cinq études réalisées sur ce thème confirment qu'il suffirait de 9 g/jour d’oméga-3 pour prévenir 50 % des rechutes dépressives.

Cependant, le Dr André Galinowski (Hôpital Sainte-Anne de Paris) considère que ces études ont été réalisées sur un échantillon de moins de deux cents personnes et ne permettent donc pas d’établir un bilan significatif. "La seule étude où les oméga-3 sont donnés seuls est négative. Dans les autres cas, les oméga-3 sont ajoutés à des médicaments. Seule la combinaison semblerait efficace". Le débat est ouvert…

Pendant ce temps, le public et les médias s'emballent et les gélules se vendent comme des petits pains. Environ quarante mille boîtes d'OM3 sont vendues chaque mois. "Il est vrai que le succès de
Guérir y a été pour beaucoup", confie Simon Ferniot. Le fait que notre pays détienne le record mondial d’antidépresseurs doit y être également pour quelque chose…

Depuis, d'autres laboratoires ont sorti des oméga-3 sous forme de compléments alimentaires et Isodis Natura, quant à lui, vient de commercialiser les CardiOM3…

 

 

 

Si vous n'avez pas envie d'avaler des gélules, vous pouvez toujours mettre des oméga-3 dans votre assiette. Le Dr Dominique Lanzmann, médecin nutritionniste et chercheuse dans le domaine des acides gras à l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (APHP), recommande de suivre le régime crétois qui fait la part belle aux fruits et légumes. Au programme, respectez les apports quotidiens recommandés en oméga-3. 1,8 g pour madame et 2 g pour monsieur, soit l’équivalent de deux cuillères à soupe d’huile de colza par jour. Sachez que même chauffée, l’huile ne perd pas ses vertus en oméga-3. Attention, les aînés devront réduire leur dose à 1,5 g par jour.

Cuisinez à l'huile de colza, mangez des choux, des légumes verts, du poisson (deux fois par semaine), de la salade et privilégiez la mâche. Toutes les plantes vertes contiennent 200 mg d’oméga-3 pour 100 g, la mâche en contient 300 g. Elle apporte à elle seule 16 % des apports nutritionnels conseillés. En outre, elle favoriserait l’équilibre entre oméga-3 et oméga-6.

 

 

 

Alors, j’en prends ou j’en prends pas ?

"Les gélules sont sans effets secondaires sur la santé, affirme Claire Bertin, pharmacienne pour Isodis. Nos carences en oméga-3 sont telles que nous pouvons en consommer en grande quantité". Le Dr Dominique Lanzmann estime, quant à elle, que trop d’oméga-3 nuisent à la santé : "Le problème est l'équilibre entre les oméga-3 et les oméga-6 qui doit être toujours respecté. C'est le cas avec des oméga-3 naturels tandis qu'un concentré d'oméga-3 sous forme de gélules produit exactement l'effet inverse. De plus, les oméga-3 sous forme de compléments alimentaires apportent des éléments très oxydables qui favorisent la production de radicaux libres sur des terrains souvent hyper-riches en oméga-6 (tournesol) et pauvres en antioxydants (fruits)."

Bilan des courses : rien ne prouve que les gélules d’huile de poisson ont un impact quelconque, positif ou non… Mais rien ne le dément non plus ! De guerre lasse, remettons-nous-en donc à DSS qui nous conseille… une alimentation plus équilibrée. Comme dirait Shakespeare : "Much ado about nothing (Beaucoup de bruit pour rien)".

 

 

 

Source Planetmag; information relayée par:

 

 

 

Le Pèlerin

 

.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires