Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 23:01

Pourquoi diable ce poulet a-t-il traversé la route ?

ARISTOTE : C'est la nature du poulet de traverser les routes. 

KARL MARX : C'etait historiquement inévitable. 

CAPITAINE JAMES T.KIRK : Pour aller là où aucun autre poulet n'était allé auparavant.  

MARTIN LUTHER KING JR. : J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte. 

EINSTEIN : Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre référentiel.  

RAMBO : J'en ai raté un ? 

RENE DESCARTES : Pour aller de l'autre côté.  

ANDERSEN CONSULTING : La dérégulation du côté de la route où se trouvait le poulet menaçait sa position dominante sur le marché. Le poulet était donc confronté au challenge significatif de créer et développer les compétences requises pour ce nouveau marché compétitif.  Andersen Consulting, en partenariat avec le client, a aidé le poulet à repenser sa stratégie de distribution physique et ses processus d'implantation. En utilisant le nouveau Poultry Integration Model (PIM), Andersen a aidé le poulet à mettre à profit ses talents, méthodologies, connaissances, fonds et expériences de manière à aligner le personnel, les processus et la technologie du poulet avec sa stratégie globale au sein d'un Program Management Framework.

Andersen Consulting a réuni pendant un tour de conférence de deux jours un large panel constitué d'analyse des routes et des meilleurs poulets avec des consultants Andersen possédant de grandes connaissances dans l'industrie du transport afin de profiter au maximum de leur capital de connaissances personnelles, implicitement et explicitement, et de leur permettre d'entrer en synergie les uns avec les autres de manière à parvenir au but implicite de sortir, d'architecturer et d'implanter avec succès un framework d'entreprise au travers du continuum des processus de trans-médiane de la gent gallinacé. La réunion a eu lieu dans un endroit ressemblant à un parc, ce qui a permis de créer un environnement plein de sens, en ce qu'il véhiculait un message stratégique pour l'industrie, construit sur une vision cohérente et claire du marché, et qu'il était en adéquation avec les valeurs fondamentales, la mission et la vision du poulet.

Cela nous a guidé tout au long de la solution d'intégration de l'entreprise. Andersen Consulting a participé à la réussite de la migration du poulet.

Merci pour votre attention. 

 

BILL GATES : Nous venons justement de mettre au point le nouveau "Poulet Office 2000", qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi les œufs, classera vos dossiers importants, etc. 

ZEN : Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît le bruit de son ombre derrière le mur. 

PREMIER MINISTRE : Le poulet n'a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille. 

DOC GYNECO : Ouah, cool, le poulet, il est hyper cool, mais là quand il traverse la route, là tu vois, j'hallucine, c'est trop prise de tête.  

JEAN ALESI : Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le temps de passer.  

SCOTT MAC NEALY (PDG DE SUN) : Nous venons d'annoncer la prochaine disponibilité de l'API JavaChicken 1.1, qui corrige les insuffisances de l'API JavaChicken 1.0 publié il y a trois jours. Elle permet de programmer les poulets en 100% pur Java, ce qui fait qu'ils pourront traverser n'importe quelle route, quel que soit son revêtement. SUN a déjà noué des accords de partenariat avec les principaux constructeurs de routes qui ont acquis la licence de l'API JavaChicken. Ils proposeront bientôt des implémentations de l'API sur toutes sortes de routes, du chemin vicinal à l'autoroute urbaine. 

UN COMMERCIAL D'IBM : 

Nous proposons de construire une infrastructure technique permettant aux poulets de traverser les routes. Un cluster de 5 serveurs massivement parallèle à tolérance de panne, reliés par un réseau FDDI, avec 10 To de disques RAID devrait suffire. Côté logiciel, il faudra approvisionner une centaine de licences DB2, Netview et Visual Age, car ces produits sont en totale adéquation aux besoins de traversée des routes, moyennant une prestation d'adaptation mineure de 2,5 années/hommes (8000 francs/jour). 

NELSON MONTFORT : J'ai à côté de moi l'extraordinaire poulet qui a réussi le formidable exploit de traverser cette superbe route " Why did you cross the road ? " 

" Cot cot ! " eh bien il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C'était une traversée très dure, mais il s'est accroché, et... 

AIME JACQUET (entraîneur des champions du monde ...) Ouaih, je leur ai fait traverser la route ! Personne ne me faisait confiance mais j'y suis arrivé. Qu'est-ce t'y connais aux poulets, toi ? 

RICHARD VIRENQUE : C'était pas un lapin ?

De la opart d'une Correspondante

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires