Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 00:01

Des nouvelles de nos stations de ski…

 

AX 3 Domaines, La situation est préoccupante mais pas catastrophique

 

Pas d'idées noires pour une saison blanche

 

 

Autant le dire tout de suite, on ne veut surtout pas entendre parler d'année catastrophe du côté de la haute Ariège. Patrice Gaut, le directeur d'exploitation d'Ax 3 Domaines refuse de s'alarmer. Un brin irrité contre les conclusions hâtives qu'il entend ici et là, il y va de son affirmation : « Dès que la neige ne tombe pas, on parle aussitôt de réchauffement de la planète. Certes, le phénomène existe et il est peut-être temps d'arrêter d'en parler pour agir à grande échelle, mais il est bon de rappeler aussi que, chez nous, dans les Pyrénées, tout responsable de station a constaté qu'une année sur cinq était sans neige. C'est un cycle qui se répète depuis plus d'une trentaine d'années. On peut penser que 2007 en fait partie. Il y a cinq ans, on avait déjà parlé de réchauffement ce qui n'avait pas empêché nos pistes de recevoir 8 mètres de neige cumulée, il y a deux ans… ».

 

Et de souligner également que tout n'est peut-être pas encore perdu et que l'on peut encore avoir de bonnes surprises d'ici Pâques… même si les vacances scolaires de février ne s'annoncent pas sous les meilleurs auspices et que 83 personnes sur les 165 employées à la station, ont été mises pour l'instant en chômage technique. « Nous pouvons encore profiter de la clientèle de proximité, toulousaine et midi-pyrénéenne. Une clientèle très réactive qui peut accourir au moindre flocon de neige », espère-t-on toujours du côté de Bonascre.

 

AUGMENTER LES CANONS EN NEIGE

 

Reste que cette situation anormale interpelle le responsable axéen. « Cette année, Ax a fait de gros efforts de modernisation tant au niveau des installations que de l'hébergement car nous avions pris beaucoup de retard dans ces domaines mais le manque actuel de neige naturelle nous conforte dans l'idée qu'il va falloir porter nos efforts à l'avenir dans l'augmentation de canons à neige plutôt que dans la modernisation des remontées mécaniques. »

 

Et de conclure : « Pour l'instant, la situation de la station est délicate mais pas désespérée. Je ne suis pas trop inquiet pour l'avenir… Mais je ne tiendrai pas, c'est sûr, le même discours si le manque de neige perdure encore une année ou deux. »

 

Le même discours est d'ailleurs tenu par les responsables des autres stations ariégeoises sur cette saison « blanche ». On fait pour l'instant le gros dos en scrutant le ciel. Rien n'est encore définitivement perdu même si la pluie de ces dernières heures, juste avant que ne débutent les vacances scolaires, n'a pas amélioré le moral. Certes la saison actuelle est compromise mais dans les deux prochains mois, un coup de blanc peut encore venir chasser les idées noires.

 

Source La Dépêche du Midi

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires