Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 00:06

Dimanche 14 mai 2006  

Saint Privat d’Allier – Saugues - 19.2 Km 680 m de dénivelé  

 

Nous nous sommes levés à 6h00 et après avoir déjeuné, nous sommes partis vers 7h00. 

Entre les monts du Velay et le plateau du Gévaudan, il nous faut passer par la profonde entaille de l’Allier, baignée par un mer de nuages, à partir du beau site de Rochegude.

Rochegude (dessus, dessous)

 

 

La descente sur Monistrol ne nous permettra pas de prendre l’élan nécessaire pour avaler la côte de Monistrol et le reste. ; ce qui me vaudra le lus sévère coup de pompe de cette partie de

chemin.

 

Dur, dur, la côte de Monistrol 

J’ai commencé donc par marcher avec Jean Claude et Greg. 

Tout ira très bien au début. Nous passerons au hameau de Rochegude et avons visité sa chapelle dont je pris quelques photos. 

Nous longerons une mer de nuages que je gravais sur la pellicule également.

Mer de nuages

 

Les affaires commencèrent à se corser lorsque nous avons attaqué Monistrol d’Allier. Un ancien m’avait précisé que la côte ne me prendrais que ¾ d’heure…..et je l’avais cru…. 

A l’amorce de la côte de Monistrol (Pratclaux) j’ai fait connaissance avec de nombreuses personnes avec qui nous marcherons longtemps (Josette, les Albigeois, Jacques, les Bretons et bien d’autres). 

Si la côte proprement dite, très raide ne prendra guère plus d’une heure Je n’étais pas au bout de mes peines lorsque je passais à Escluzels le reste s’avérera en fait assez difficile ….C’est plat ensuite me disait-on à Escluzels …..la côte certes moins pénible, en fait n’en finissait pas…Je fus pris de fringale et je fus obligé de m’arrêter pour éviter un gros coup de pompe. J’étais cassé…..Je me suis longuement reposé puis repris mon chemin et passais successivement à Roziers, Le Vernet ….A Rognac nous ne passerons jamais car nous avons loupé le GR et  avons fait un peu de rab avant de rejoindre Saugues par la route. Je pris des photos de l’arrivée sur Saugues dont une représentation de la statue de la bête du Gévaudan.

 Le loup du Gévaudan

Josette au lac de Saugues prés du gîte

Le gîte était situé dans un parc municipal. Nous étions à l’étroit dans cette chambre de quatre lits….Le nouveau gîte plus confortable n’était pas encore ouvert pour des contraintes administratives sur la sécurité. Bon c’était dimanche….et malheureusement tout était fermé….Nous avions déjà oublié la panne du dimanche soir que subit tout bon Pèlerin, quand bien même il est suffisamment avisé. 

L’on est tellement pris par ce chemin que l’on oublie le calendrier Ce sera une bonne leçon car cela ne se reproduira plus. Après de nombreuses recherches et tentatives infructueuses, nous  trouverons un Kebab qui voudra bien nous faire une entrecôte et des frites…..Un délice car nous avions échappé au pire…. 

Le soir je fis une ballade avec Josette autour du lac qui avoisinait le gîte. L’ensemble était très agréable. 

Nous nous coucherons des 8h50 pour se lever  des 5h40 le  lendemain  

Le Pèlerin  

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Denis Burger 04/10/2008 23:32

Bonsoir, c'est Denis.Je tiens à vous remercier pour votre réponse rapide suite à mon commentaire. Je ne sais pas si vous partagez mes impressions, mais personellement j'aime beaucoup les voies romaines et je les ai fort apprécié en les parcourant en Espagne pour les parties ou tronçons encore existants, comme sur la "Via de la Plata".Ce qui est le plus important à mon sens (Et celà n'engage que moi) sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, comme sur tous les chemins de pèlerinage existants, ce sont les rencontres que l'on fait et les échanges et discussions avec toutes les personnes que l'on rencontre, pèlerins où locaux et c'est ce qui nous reste encore logtemps après gravé en mémoire et dans nos coeurs. Personnellement, je suis chrétien , mais je n'ai aucune ambiguïté ni malaise avec d'autres religions et confessions dans la mesure où dès l'âge de 8-9 ans j'ai toujours accepté et respecté les autres religions monothéistes existantes depuis l'origine. Ce sont  la diversité des peuples et des cultures qui font la richesse. La plus grande richesse pour moi est la santé et la richesse de coeur, c'est-à-dire l'ouverture vers l'autre.Mes "leitmotiv" sont le dialogue, car il faut renouer avec le dialogue à l'heure du téléphone portable et d'internet où souvent il ne s'agit que de monologue, puis vient le respect des autres , de l'autre (Respect d'autrui) et enfin la tolérance(Pas l'abandon!), car sans tolérance, pas de pardon et sans dialogue non plus! Voilà ce que je tenais à rajouter si vous me le permettez, car je vous respecte très sincèrement.Sur ce, sincères salutations et amitiés, Denis.P.S: mon "Blog" Janus126 sur orange.fr

Denis Burger 04/10/2008 18:50

Bonsoir, c'est Denis.Bravo pour votre blog et vos belles photos.J'ai effectué le chemin de Saint-Jacques de Compostelle par trois fois à pied. Une première fois en 1999, une seconde en 2001, et une troisième en 2003.J'ai effectué le chemin du Puy en Velay en 2003, et effectivement après Monistrol d'Allier, la montée avec le passage par la chapelle de la Madeleine pour arriver enfin sur le plateau et poursuivre vers Saugues et le domaine du Sauvage est assez raide et éprouvante. Mais il y a mieux avec la montée après Saint-Jean pied de port pour traverser les Pyrénées et arriver à Roncevaux; tout comme la montée après Castrojeritz en Espagne et la longue traversée du désert qui suit après le plateau.Je tenais simplement à témoigner et partager mon petit vécu.Sur ce, sincères salutations et amitiés, Denis.

Le Pèlerin 04/10/2008 19:56


Salut Denis, la montée après Saint-Jean pied de port pour traverser les Pyrénées et arriver à Roncevaux, je l'ai faite en 2005....et elle est sur le blog; la montée après Castrojeritz en
Espagne et la longue traversée du désert qui suit après le plateau je les ai faites deux fois en 2003 et 2005. Une seule figure sur le blog 2003...J'en garde des souvenirs inoubliables et je te
remercie de ce  témoignage de ton vécu qui me rappelle bien des souvenirs agréables malgré les souffrances.
Amitiés jacquaires
Le Pèlerin