Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 07:57

Multimédias - vers une OPA de Noos-Numericable sur Free?

 

 

 

C’est une telle panique actuellement chez  Noos-Numericable, que je crains le pire pour les Freenautes. Je vous livre l’article paru ce jour dans le «Journal du Net»

 

Le fonds d'investissement Cinven, propriétaire du câblo-opérateur s'apprêterait à lancer une OPA amicale sur Free le valorisant 5 milliards d'euros. Reste à savoir si le fondateur du FAI, toujours majoritaire, sera sensible à l'offre.  

 

 

 

L'information est parue dans la Lettre de l'Expansion. Le fonds d'investissement britannique Cinven serait prêt à lancer une OPA amicale sur Iliad valorisant ainsi la maison mère de Free 5 milliards d'euros. Selon l'hebdomadaire, le fonds déjà actionnaire majoritaire de Noos-Numericable aurait ainsi mandaté BNP Paribas, Rothschild et Cie et Morgan Stanley sur ce projet. L'opération pourrait intervenir fin février sur une base de 92,50 euros par action, soit 15 euros de mieux que la valeur du titre avant la publication de cette rumeur. Pour le moment, Free se refuse à commenter l'information.

En consolidant le marché des câblo-opérateurs en France par les achats successifs de NC Numéricable, France Telecom Câble, Altice et UPC-Noos, Cinven, par l'intermédiaire de Noos-Numericable, compte aujourd'hui 4,5 millions d'abonnés en France, dont le plupart exclusivement à la télévision uniquement. En effet, seuls 700.000 abonnés paient un abonnement Internet et 300.000 ont opté pour la téléphonie fixe.

 

Pour racheter Free, Cinven devra néanmoins convaincre Xavier Niel, qui possède près des deux tiers du capital d'Iliad (et des droits de vote doubles) de participer à l'opération. Si ce dernier s'avérait ouvert à l'idée de perdre le contrôle du numéro deux de l'Internet en France, il n'est pas dit que les arguments de Cinven suffisent à le convaincre. Ainsi, un analyste cité par Reuters, juge l'offre valorisant un abonné à près de 2.000 euros insuffisante et considère le fondateur d'Iliad susceptible de vendre à partir d'une somme supérieure d'au moins 50 %.

Surtout, Xavier Niel ne devrait céder ses titres que dans le cadre d'un projet industriel faisant sens pour le développement de Free. Un rapprochement avec Noos-Numéricable pourrait ainsi permette à Free d'accélérer son développement dans le très haut débit en profitant du réseau du câblo-opérateur desservant déjà 40 % de la population. Qui plus est ce rapprochement pourrait permettre aux deux groupes de se déployer dans l'UMTS, puisque Iliad comme Noos-Numericable sont candidats à la quatrième et dernière licence restant à attribuer.

 

Car si Free dit dégager suffisamment de ressources pour financer son plan de déploiement de fibre optique, le FAI doit trouver des fonds pour financer la 3G, payer une licence à 619 millions d'euros et un réseau mobile nouvelle génération. C'est-à-dire faire face à une dépense estimée par les opérateurs à 2 milliards d'euros. Et même si Iliad se dit en mesure d'abaisser ce montant, il lui faudra tout de même s'endetter ou faire appel à des partenaires financiers, du profil de Cinven, pour y faire face.

 

 

 

Source Journal du Net

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires