Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 08:34

Pyrénées  

 

Montmaurin et les Romains

 

 Ici, au sud-ouest de la Haute-Garonne, histoire et préhistoire voisinent et s'entremêlent. Empruntez leurs sentiers et remontez au fil du temps.

  

  

Montmaurin abrite les ruines de la plus vaste villa gallo-romaine connue en France. 

  

  

 

1 Description 

 

 

 

   

L’une des plus vastes villas gallo-romaine de France, classée Monument Historique, a été découverte en 1946, à Montmaurin, au sud-ouest de la Haute-Garonne. Édifiée vers le milieu du 1er siècle de notre ère, elle s'est développée jusqu'aux environs de 350, profitant de la Pax Romana pour s'épanouir. Ses bâtiments s'étendaient sur une superficie de 19 hectares. 

La villa ne comptait pas moins de 200 pièces, jouissant d'un certain confort et décorées avec luxe. Marbre et mosaïques. Jardins intérieurs, gymnases, piscines, thermes. Les fenêtres étaient vitrées ; les pièces étaient chauffées par le sol (systèmes des hypocaustes). 

Six viviers d'eau de mer reconstituée permettaient de conserver des huîtres et 22 espèces de coquillages, provenant de la Méditerranée et de l'océan, dont les romains étaient très friands. 

Les fouilles ont permis de mettre à jour les vestiges du vestibule; du temple, du nymphée, de plusieurs cours et de nombreuses pièces d'habitation. C'est un incendie qui, vers 375, détruira cette luxueuse villa qui était en fait une exploitation agricole de 1000 à 1500 ha, utilisant des centaines d'ouvriers et de paysans, 

Avec les grottes de Boule, du Coupe-Gorge, de Zubiate, des Abeilles, du Putois, de Bacuran, l'abri Chantier de la Terrasse et la Niche du Neandertal, Montmaurin possède également des grottes classées, occupées pendant toute la période préhistorique. 

Une mandibule de prénéanderthalien a été retrouvée sur la commune. 

À Lespugue, la grotte des Rideaux a révélé une Vénus en ivoire de mammouth : datée de23 000 ans avant J-C, elle est aujourd'hui conservée au Musée de l'Homme à Paris. 

En remontant la voie romaine qui reliait Saint-Bertrand-de-Comminges à Agen, vous vous retrouverez sur la vicinale touristique des Gorges de la Save, vallée de la Vézère en miniature. 

 

2 A voir 

 

En chemin Les vestiges de la villa gallo-romaine de Montmaurin. A Lespugue: les ruines du château fort du XIIIe siècle; les ruines de thermes du Ive siècle. 

Dans la région "Montmaurin, musée (préhistoire et époque gallo-romaine) et table d'orientation. Cardeilhac, l'arboretum. L'église saint-Michel à Ciadoux. Aurignac et son musée de la préhistoire. Martres-Tolosane pour ses faïences. La ville de Saint-Gaudens. Les gorges de la Save 

 

3 Itinéraire

 Montmaurin et la vallée de la Save 

 

1 Prendre la D 9d à gauche vers Montmaurin. 

 

2 Au carrefour, suivre la D 9dbis à droite sur 500m. 

 

3 Passer derrière Faire de pique-nique et s'engager à gauche sur le large chemin de terre qui monte sur le plateau. 

 

4 Tourner sur le premier chemin à droite, passer à côté du stade, puis monter à gauche en lisière du petit bois. Emprunter la route à droite et arriver à proximité de l'entrée d'une ferme. Prendre le chemin à droite. Il longe des champs puis des vignes avant de pénétrer dans le bois. Le chemin descend et débouche sur la D 9 à l'entrée d'une carrière. La suivre à droite, franchir le pont et atteindre un carrefour. Pour raccourcir la randonnée, il est possible d'éviter Lespugue, en prenant la route des gorges à droite. 

 

5» Continuer par la D 9 sur 50 m. •6» Tourner à droite sur la route de Lespugue qui monte en lacets. 

 

6» S'engager à gauche sur le chemin bitumé qui conduit à l'entrée du village. Se diriger à gauche vers l'église (au curieux clocher). Devant l'église virer à droite et faire le tour du village. Descendr» par la D98 au nord (à gauche, ruines du château). 

 

Possibilité d'accéder aux ruines (10 mn aller-retour). Poursuivre par la D 98. 7» Continuer la descente par la route. o» Emprunter la D9 à gauche sur 50 m. 5» Prendre la route des gorges à gauche. Elle est enserrée entre la rivière et la falaise calcaire creusée de nombreuses grottes (lieux de découvertes de vestiges préhistoriques). Après le pont submersible, la vallée s'élargit. Passer le moulin Notre-Dame, puis la chapelle et des ruines de thermes gallo-romains. 

 

3 Continuer par la route et, par l'itinéraire em­prunté à l'aller, rejoindre le parking. 

 

Extrait du topo-guide FFRP« Midi-Pyrénées... à pied». 

 

Source la Dépêche du Midi 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires