Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 00:07

Vendredi 16 et samedi 17 février

 

Un week end à l'opéra :découvrez le Capitole

et gagnez des places de spectacle

 

 

Vendredi 16 et samedi 17 février, pour la première fois, les opéras de France décident d’ouvrir leurs portes au grand public. Cette manifestation sans précédent s’inscrit dans le cadre des European Opera Days proposés à tous les opéras européens, et est placée sous le parrainage de la soprano Natalie Dessay.

A cette occasion, le Théâtre du Capitole de Toulouse invite le public à découvrir ses coulisses. Chanteurs, choristes, musiciens, danseurs, machinistes, éclairagistes, accessoiristes… ce sont près de 400 personnes qui joignent leurs talents lors de la mise en place des spectacles. Ils répondront à vos questions vendredi et samedi prochain, et vous détailleront leur "métier-passion". En marge de cet événement, la mairie de Toulouse vous proposent de nombreuses animations à proximité du théâtre.

 


Pour consulter l’intégralité des manifestations :

 


   http://www.toulouse.fr/-1927.html

 

 

 

En bonus : des places à gagner

 


Non content de vous faire découvrir ses secrets, le théâtre du Capitole organise durant ces deux jours un jeu-concours avec des places à gagner pour tous ses spectacles : opéras, ballets, récitals et concerts de musique de chambre.
Pour participer, rien de plus facile. Il vous suffit de remplir le bulletin disponible dans Toulouse Cultures ou Capitole Infos de février ou de vous connecter sur toulouse.fr et de le déposer vendredi ou samedi dans l'urne située à l'accueil du théâtre.

Téléchargez le bulletin de participation sur toulouse.fr

 

 

 

Une soirée à l’opéra est une expérience bien curieuse pour qui ne sait pas en saisir les subtilités. Non pas que l’art lyrique soit inaccessible mais, culturellement, pour un novice, il n’est pas simple de comprendre les codes et les finesses des décors, des costumes, des musiques, des voix et des jeux de scènes.
Récemment, lors d’une représentation particulièrement réussie d’une œuvre majeure dont nous tairons le nom, l’équipe du jeudim@daire a pu observer Jacques-Yves, 37 ans, peu habitué aux velours feutrés du théâtre du Capitole.Dès le début, nous sentions notre sujet mal à l’aise. Déjà, le fonctionnement du strapontin lui parut complexe. Si bien que son installation nécessita l’intervention de deux pompiers pour l’extraire du mécanisme. Ensuite, notre ami émit bruyamment le souhait d’acheter des pop-corn. Lorsqu’il apprit que ce n’était pas de rigueur en un tel lieu, il affirma que, de toutes manières, il irait se chercher un hot-dog pendant la pub. Puis, dès l’extinction des feux, Jacques-Yves sembla apaisé, comme pris par la féerie du spectacle. Mais nous constatâmes lorsqu’il applaudît à tout rompre au premier silence qu’il ne suivait pas vraiment l’intrigue. Plus tard dans la soirée, il se mit à siffler l’un des protagonistes, un traître dans cette histoire, ce qui lui valut une mise au point musclée par un amateur éclairé. A la fin du spectacle, notre sujet sembla conquis. Mais, n’y pouvant plus, nous lui fîmes promettre de se documenter, et de profiter des prochaines journées portes ouvertes pour se mettre au fait des us et des coutumes à respecter en un tel lieu.

 

 

 

Source: jeudim@daire

 

 

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires