Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 00:01

Multimédias -"Les déçus du câble"

 

Donnent huit jours à Noos-Numéricâble

 

 

 

L'association, qui a déposé plainte contre l'opérateur pour "publicité mensongère, abus de biens sociaux et tromperie", appelle à manifester et invite les abonnés à "suspendre leurs paiements" si Noos ne donne aucune réponse.

 

 'association "Les déçus du câble", qui a déposé plainte contre Noos-Numéricâble pour "publicité mensongère, abus de biens sociaux et tromperie", donne "huit jours" au câblo-opérateur "pour donner une réponse aux abonnés". "Si dans ce délai, aucune table-ronde, aucune discussion n'a été engagée en faveur des abonnés, nous appellerons à manifester", a expliqué mercredi 14 février à nouvelobs.com Marcel Lacour, président des "Déçus du câble".
L'association, qui a aussi engagé une autre procédure devant la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour des motifs similaires, appelle également "les abonnés de toute la France à suspendre leurs paiements".

 

 

 

4 à 5.000 attestations

 

 

 

"Nous ne ferons rien si nous obtenons une réponse de Noos et si le gouvernement fait bien son travail", a ajouté Michel Lacour. "Les déçus du câble" lance un appel à la manifestation "le samedi 24 février devant le siège social de Numéricâble à Issy-les-Moulineaux (92) et le 3 mars à Champagne-au-Mont-d'Or (69), où siège UPC".

 

La ministre du Commerce extérieur Christine Lagarde a annoncé mardi à l'Assemblée nationale que l'opérateur sera prochainement reçu par la Direction de la Concurrence pour faire le point sur ses activités, après les plaintes de nombreux usagers. "Un premier pas que nous approuvons", a réagi Marcel Lacour. "Nous demandons désormais aux clients de nous transmettre une attestation nominative constatant leurs problèmes, que nous rendrons public par voie de presse et auprès de la DGCCRF", a-t-il expliqué à nouvelobs.com ajoutant : "Noos peut bien nous attaquer pour propos mensongers, nous avons en main 4 à 5.000 attestations".  

 

 

 

Concertation

 

 

 

Interrogée sur les problèmes rencontrés par des usagers avec certains opérateurs par le député UMP Marc Joulaud, la ministre déléguée a reconnu que "le développement des nouvelles technologies s'accompagne de certaines difficultés, notamment en ce qui concerne la diversité des offres, la complexité des tarifications et les délais d'attente pour joindre les services d'assistance technique".
Christine Lagarde a indiqué qu'une "concertation entre les acteurs du secteur des télécommunications a été renforcée", ajoutant que la DGCCRF "poursuit l'action de veille, de contrôle et de répression".
"La DGCCRF continue d'exercer une vigilance accrue sur ce secteur et n'hésitera pas à s'engager dans une voie répressive à l'encontre des acteurs à l'origine de pratiques commerciales agressives ou déloyales", a-t-elle poursuivi.
L'opérateur Noos-Numéricâble devrait être reçu "dans les prochaines semaines" dans le cadre de rencontres bilatérales, organisées depuis le 1er février avec les principaux opérateurs, en vue de "faire le point sur les actions engagées par ces entreprises pour améliorer les relations entretenues avec leurs clients".

 

 

 

Source le Nouvel Observateur

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires