Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 00:00

Transport ferroviaire de banlieue

De nouvelles lignes et structures en chantier

 

 

 

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) prépare sa mue. Bon nombre de projets placés sous le signe de la modernité seront bientôt réalisés. C’est ce que nous avons appris auprès de Azzeddine Fridi, directeur des études générales au sein de cette entreprise.

 

 

 

« Une voie ferroviaire de 23 km (en double voie électrifiée) sera bientôt aménagée. Elle desservira les communes de Birtouta, Tessala El Merdja, Douéra, la nouvelle ville Sidi Abdellah et Zéralda. La ligne ferroviaire entre Birtouta et Zéralda, qui s’inscrit dans le plan de modernisation et d’électrification du réseau ferroviaire de la banlieue d’Alger, vise à relier toutes ces communes entre elles et à la capitale. Par ailleurs, 4 gares ultramodernes seront réalisées respectivement à Tessala El Merdja, à Douéra, à la nouvelle ville de Sidi Abdellah et à Zéralda. La gare de Birtouta, quant à elle, subira un lifting complet. » Ce projet réalisé en partenariat avec des entreprises algériennes (Seti Rail et Saeti) et une entreprise espagnole (Getinsa) sera en adéquation avec les normes internationales, comme le précise notre interlocuteur. « Les mesures nécessaires pour protéger le sol, la végétation, le système hydrologique et la faune ainsi que la prévention de la pollution atmosphérique et acoustique ont été prises en considération. Ces nouveaux trains écologiques ont une vitesse opérationnelle de 140 km/h. » Autre projet lancé par la SNTF : l’aménagement des installations ferroviaires de la banlieue algéroise. « Il concerne le développement des transports de masse sur les trains de banlieue d’Alger à Thénia du côté est et d’Alger à El Affroun concernant le côté ouest », a indiqué M. Fridi. « Le premier projet concerne la gare centrale d’Agha où un faisceau de 10 voies et de 5 quais voyageurs sera réalisé. La gare du Hamma connaîtra l’implantation d’une nouvelle station sur le site de l’ancien atelier à Hamma, qui a été transférée à Rouiba. La gare d’Hussein Dey bénéficiera d’un faisceau qui servira à la composition et à l’arrivée des trains des grandes lignes. Le projet de la création d’un dépôt d’entretien et de maintenance des trains est prévu à la gare du Caroubier. » Autre réaménagement prévu par la SNTF : la réalisation d’une desserte ferroviaire de l’aéroport Houari Boumediène. « Un tunnel de 1,3 km (une gare souterraine) sera réalisé à partir de la gare de triage de Bab Ezzouar à l’aéroport en traversant l’autoroute Sud. Il permettra le transport des voyageurs à partir de toutes les gares d’Alger, jusqu’au terminus de l’aéroport », précise notre source. Sécurité, rapidité, efficacité, respect de l’environnement : les chemins de fer algérien se lancent le défi d’être au rendez-vous du 3e millénaire !

 

 

 

Source El Watan

 

 

 

Le Pèlerin

 

 
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires