Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 00:37

Algérie

 

Les législatives fixées au 17 mai prochain

 

La date des troisièmes élections législatives pluralistes a été fixée au 17 mai prochain. Paru dans le Journal officiel n°11, daté du 15 février 2007, le décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour l’élection des membres de l’Assemblée populaire nationale, indique qu’à cet effet une révision «exceptionnelle» des listes électorales sera ouverte du lundi 19 février 2007 au mercredi 28 février 2007. Trois mois séparent donc l’Algérie de l’élection de la troisième législature pluraliste de la chambre basse du Parlement. La Constitution de 1996, rappelons-le, avait doté le Parlement algérien d’une structure bicamérale, à savoir l’Assemblée populaire nationale (APN) et le Conseil de la nation.
L’APN issue des dernières législatives en date du 30 mai 2002 a été remportée par le Front de libération nationale (FLN) qui a arraché la majorité au Rassemblement national démocratique (RND) ayant remporté les premières élections pluralistes après l’ouverture démocratique en juin 1997. L’APN compte 389 sièges, dont 8 réservés aux nationaux résidant à l’étranger, répartis en 48 circonscriptions électorales pour ce qui est des élections à l’intérieur du pays, et en 6 zones pour l’élection des membres représentant la communauté émigrée. La norme de représentation, notons-le, est d’un siège pour 80 000 habitants, plus un siège supplémentaire pour chaque tranche restante supérieure à 40 000 habitants. En tout état de cause, le nombre de sièges ne peut être inférieur à 4 pour les wilayas dont la densité démographique est inférieure à 350 000 habitants. Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales précise dans un communiqué rendu public jeudi dernier que la révision des listes électorales intervient suite à la publication du décret présidentiel susdit et en vertu des dispositions de l’ordonnance n°97-07 du 6 mars 1997, modifiée et complétée, portant «loi organique relative au régime électoral». A cet effet, «tous les citoyens et citoyennes non inscrits sur les listes électorales, âgés de 18 ans au 17 mai prochain, sont invités à solliciter leur inscription auprès de leur commune de résidence», indique le communiqué.Sont concernés par cette révision, également, les électeurs ayant changé de domicile. A cet effet, le communiqué de l’Intérieur explique que «tout électeur ou électrice ayant changé de résidence est tenu de demander sa radiation de la liste électorale de son ancienne commune de résidence et son inscription sur la liste électorale de sa nouvelle commune de résidence». Le ministère rappelle à cet effet que «toute demande d’inscription doit être appuyée par la présentation de la carte nationale d’identité ou le passeport, de la présentation d’un titre de propriété ou d’un contrat de location ou d’un reçu de loyer ou d’une attestation d’hébergement ou d’une quittance d’électricité et de gaz ou d’une quittance d’eau ainsi que l’attestation de radiation de la liste électorale de l’ancienne commune de résidence pour les électeurs et électrices ayant changé de domicile». A ce titre, les bureaux chargés des élections au niveau des communes, précise-t-on, sont ouverts de 9h00 à 16h30 du samedi au jeudi.
Quant au retrait des documents nécessaires à la constitution des dossiers de candidature à la députation, il peut s’effectuer auprès des services compétents des wilayas ou des représentations diplomatiques et consulaires accréditées à l’étranger, a indiqué la même source. La déclaration de candidature doit être accompagnée d’un dossier pour chaque candidat titulaire et suppléant, figurant sur la liste comportant les pièces justificatives. Les dossiers comprennent un extrait de naissance, un extrait n°3 du casier judiciaire, un certificat de nationalité algérienne, une copie certifiée conforme à l’original de la carte nationale d’identité ou de toute autre pièce justifiant l’identité en cours de validité, une copie certifiée conforme à l’original de la carte d’électeur ou une attestation d’inscription sur la liste électorale, une attestation d’accomplissement ou de dispense du service national, le programme à développer dans le cadre de la campagne électorale et 2 photos d’identité, dont une sous la forme de négatif pour la reproduction.
Pour les listes de candidats, soit l’attestation de parrainage pour les listes de candidats se présentant sous l’égide d’un ou de plusieurs partis politiques, soit quatre cents signatures d’électeurs de la circonscription électorale concernée pour chaque siège à pourvoir, accompagnée d’une copie du procès-verbal visé à l’article 109 de la loi électorale, pour les listes de candidats indépendants, précise-t-on encore. Le dépôt des dossiers s’achève 45 jours francs avant la date du scrutin, soit au plus tard le dimanche 1er avril 2007, conclut-on.     

 

Source La Tribune

 

 

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires