Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 00:05

LA SECONDE ROCADE AUTOROUTIÈRE D'ALGER

 

La réception du projet fixée à juillet 2008

 

 

 

"180 000 véhicules sont recensés quotidiennement sur les points noirs de la capitale", a déclaré, jeudi, M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, à l'issue de sa visite d'inspection au niveau des chantiers de la deuxième rocade autoroutière d'Alger.

 

Devant relier Zéralda à Boudouaou sur 65 km, la réalisation de ce nouveau tronçon routier sera liée à l'autoroute Est-Ouest et va ainsi permettre de réduire la pression enregistrée sur les points noirs à 60%, selon les estimations du ministre. 
A titre indicatif, la seconde rocade va desservir trois wilayas, à savoir, Alger, Boumerdès et Blida tout en délestant la première rocade reliant Ben Aknoun à Dar El Beida. Sur le côté-est, elle va désengorger la wilaya de Boumerdès sur la RN°24 passant par Réghaia. Pour cela, il est impératif, selon le ministre, d'engager une étude portant sur l'intégration de la région de Boumerdès dans la mégapole d'Alger.
Elle permettra notamment la liaison directe entre la wilaya de Tipaza à Bejaia sans emprunter la route d'Alger passant par la RN°12. De même que Tizi Ouzou qui sera allongée vers Azazga, Yakouren et Bejaia, sera contournée.  
S'adressant aux chefs du projet, le premier responsable du secteur des Travaux publics leur a suggéré de "tirer" le taureau par les cornes quant à l'achèvement des travaux de réalisation dans les délais et la livraison de la totalité du projet en juillet 2008. Il insistera également sur la prise en charge de l'éclairage public et la signalisation adéquate. 
Lors de son passage à Zéralda, M. Ghoul a souligné que quatre échangeurs viendront s'ajouter à la deuxième rocade pour un délai de réalisation de 23 mois.
Sur ce point, le chef du projet précise que le chantier est pris en charge par l'entreprise algérienne ENGOA en collaboration avec deux autres entreprises étrangères, d’Espagne et du Portugal.
Tout en exposant le projet, celui-ci ne manquera pas de relever trois principales contraintes rencontrées sur le terrain. Il s'agit du lot d'habitations constitué de 63 familles près de Oued Omar, celui de Kheraissia et Shaoula qui gênent le tracé et le problème de raccordement de réseaux de l'ANBTconcernant le transfert du barrage Taksebt.
"Les services concernés prendront en considération les contraintes à condition que les chemins de wilayas, communaux et les pistes soient réhabilités dans les délais", a indiqué M. Ghoul. Et d'ajouter : "Les habitants seront relogés dans le cadre d'aide à l'habitat rural". Toujours au niveau de ce tronçon routier, le ministre a recommandé la réalisation d'une nouvelle pénétrante reliant Club des Pins à la réserve de chasse de Zéralda pour faciliter le passage aux officiels.
Au niveau de l'échangeur de Sidi Abdallah, reliant la RN°67 à Maktaâ Kheira, le ministre a insisté sur le respect du délai d'exécution prévu pour fin décembre 2007.
Les perspectives du département des Travaux publics portent sur la troisième rocade autoroutière d'Alger.
L'étude de réalisation est en voie d'achèvement. Les propos du ministre laissent entendre que les travaux de réalisation seront entamés durant l'année en cours (2007) depuis la région du Nador vers Bordj Menaiel passant par Blida, Hadjout, El-Afroun, Larbaâ et la nouvelle ville de Bouinane.

 

 

 

Source Horizons

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires