Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 00:33

 

Algérie - 3ème Festival du Tourisme Saharien

 

à partir du 26 mars

 

 

 

 

 

Après Tamanrasset et Biskra, c’est la merveilleuse Oasis de Taghit (à 90 km au sud de Béchar, 980 au sud-ouest d’Alger), qui a été retenue pour accueillir la troisième édition du Festival du Tourisme Saharien. Entre dunes et palmeraie, Taghit, joyau de la Saoura déjà réputé pour ses paysages naturels et ses richesses archéologiques et historiques, va se transformer, durant 6 jours et dans une ambiance festive, folklorique et … sportive, en vitrine culturelle et touristique du Grand Sud algérien.

Le programme et les activités
Espace privilégié pour la découverte et le dépaysement, la route des Ksour s’apprête à vivre une grande manifestation centrée sur les festivités et les réjouissances. La région de Taghit est riche en Ksour, ces palais sertis dans des villages fortifiés, dont beaucoup sont en train d’être rénovés sous l’égide de l’Unesco. Leur découverte, de Mogheul à Béni-Abbès, est l’occasion de s’arrêter sur les sites de gravures rupestres et de vestiges préhistoriques, de visiter également l’Ermitage du Père Charles de Foucauld bâti en 1901.

- Festivités : parades, chants et danses folkloriques des différentes tribus en différents lieux, amènent à la célébration de la fête du Mouloud.
- Une culture plurielle : expositions (artisanat, photos, peintures sur sable) et rencontres thématiques donnent la mesure de la diversité et de l’originalité des peuples du désert.
- Exhibitions traditionnelles et actuelles : fantasias avec les meilleurs cavaliers du désert et courses de chameaux sont parmi les manifestations les plus colorées du Grand Sud. Mais le ski sur sable compte de plus en plus d’adeptes !
- Des promenades dans les palmeraies verdoyantes, sur les gigantesques dunes du Grand Erg Occidental et les plateaux rocheux (Hamada du Guir) pour aller à la découverte de la flore et de la faune et des gravures rupestres.

En soirée, des animations avec spectacles et galas : chants et danses folkloriques du terroir viendront égayer le climat chaleureux et serein de Taghit.

L’oasis de Taghit : Un havre de fraîcheur et de douceur
L’une des plus belles oasis du Sahara, Taghit, est un véritable nid de verdure entouré de dunes de sable fin dont l’une dépasse les 300 mètres et offre de son sommet un panorama unique sur l’infini du désert. Les maisons en terre rouge ocre se serrent dans le creux de la palmeraie, dominée par le Ksar érigé sur son éperon rocheux. Douceur et fraîcheur sont les privilèges de cet endroit choisi il y a des millénaires comme centre d’une florissante civilisation néolithique dont attestent les silex taillés qui abondent dans la région.

Le Festival du Tourisme Saharien : un événement d’envergure internationale
Organisé sous l’égide du Ministère du Tourisme Algérien, ce festival vise à valoriser le potentiel touristique saharien.
Six jours durant, les visiteurs venus d’Europe, d’Orient ou d’Afrique découvriront des possibilités de séjours et de circuits inédits sur un marché touristique en plein essor qui séduit non seulement les amateurs de randonnée et d’immensités sauvages mais aussi les adeptes d’un tourisme authentique et culturel.

Ce festival est aussi une invitation à la rencontre des peuples du Sud, de leur culture et de leurs traditions. Les festivaliers auront l’occasion de rencontrer les délégations venues des 14 wilayas (départements) du Sud et, bien sûr, les habitants de Taghit dont l’hospitalité est légendaire. Un rendez-vous pour de multiples échanges où l'héritage culturel des peuples du désert sera mis en valeur.
En marge de cette manifestation, une rencontre technique est organisée pour présenter les perspectives de développement et de promotion du tourisme au Sahara et pour faire connaître les agences et les associations œuvrant dans le domaine du tourisme saharien. L’objectif étant d’apporter toute l’information nécessaire aux opérateurs étrangers désirant investir dans la région

 

 

 

Source Algerie-dz.com

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires