Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 15:33

l'Algérie s’ouvre aux voitures chinoises  

 

Giant Motor Company, représentant algérien des constructeurs chinois Zotye, Zongchen et Shangai Maple Automobile, pense que les voitures chinoises ont de l'avenie en Algérie grâce à leur prix et à leur performances techniques.

Selon le directeur général de Giant Motor Company : La voiture chinoise s’installe doucement mais sûrement en Algérie

Prisée pour ses prix jugés accessibles, la voiture chinoise a de l’avenir en Algérie, a estimé hier le directeur général de l’entreprise Giant Motor Company (GMC), installée officiellement depuis 3 mois dans notre pays. M. Mohamed Habib, qui a organisé hier une conférence de presse en marge du 11e Salon international de l’automobile, est très optimiste pour l’avenir de GMC sur le marché algérien.

Dans ce cadre, il a clairement affiché ses ambitions : «Nous ne prétendons pas devenir leaders du marché, mais nous savons qu’il y a une place pour nos produits», a-t-il déclaré. Un optimisme justifié par au moins deux facteurs que M. Habib a mis en avant, citant d’abord «le sérieux et la cadence avec laquelle le constructeur chinois travaille», ensuite «l’engouement» suscité par la vente du 4x4 Nomad qui a été commercialisé à 300 exemplaires en l’espace d’un mois et demi dont 75 % ont été acquis par des femmes et 45 % à l’aide de crédits bancaires.

Une performance jugée «satisfaisante» par le DG de GMC, d’autant que son entreprise a à peine 3 mois d’existence effective. «Nous sommes obligés d’augmenter nos commandes» qui ont été multipliées par trois depuis le mois de janvier, selon le conférencier, qui a également parlé de «6 000 factures pro forma éditées depuis janvier.

L’autre élément de satisfaction est que l’entreprise n’a fait appel à aucune banque pour tenter de conclure des conventions. Elle a, en revanche, été contactée par une banque privée dans cette perspective, poussée par le nombre important de dossiers de crédits parvenus à son niveau pour l’acquisition de véhicule GMC.

Cette dernière, faut-il le préciser est le représentant exclusif des marques chinoises, Zotye, Zongchen et Shangai Maple Automobile (SMA) et fait partie d’un groupe d’entreprises versées essentiellement dans les nouvelles technologies.

Jusque-là connu pour le modèle Nomad, GMC lance, à l’occasion du Salon, la commercialisation d’un minifourgon de la marque Zongshen, dans le segment de l’utilitaire et des véhicules de tourisme de la marque SMA. Pour M. Habib, les voitures chinoises n’ont rien à envier aux autres en termes de qualité, de sécurité ou même de disponibilité de pièces de rechange.

Il en veut pour preuve le fait que GMC a décidé, dès à présent, de se conformer au cahier des charges élaboré par les pouvoirs publics, et ce en proposant dès à présent une garantie de 2 ans ou de 100 000 km. La compagnie, qui a investi pas moins de 5 millions de dollars pour s’installer, prévoit de tripler, voire de quadrupler ce montant à court et moyen terme pour donner à son réseau de distribution et de maintenance une dimension nationale.

Dans ce cadre, deux nouveaux showrooms sont prévus à Dély Ibrahim et à Oued Semar pour le Centre, alors que trois autres seront ouverts à Rouiba, Ouargla, Annaba et Oran avant le mois de juin. En outre, dix concessionnaires seront agréés dans 10 wilayas parmi les plus importantes.

source : le Jeune Indépendant

 

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires