Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 23:27

 

Le chômage baisse plus ailleurs qu'en France

Et oui, toujours la meme chanson, avant c'etait la faute a la crise petroliere mais maintenant ?


Eurostat corrige à 8,8 % le taux de chômage français, en intégrant les résultats provisoires et controversés de l'enquête annuelle Insee.

VOILÀ QUI ne va pas éteindre la polémique, même si la correction était attendue ! Eurostat, l'institut européen de statistiques, a en effet, comme prévu, publié hier les chiffres du chômage de février dans les pays européens. Et, dans un souci d'harmonisation, il a recalé les chiffres français en utilisant les données de l'enquête emploi que l'Insee n'a communiquées qu'avec d'expresses réserves compte tenu des difficultés rencontrées lors de cette enquête annuelle. Selon ces données provisoires donc, le chômage concernait fin février 8,8 % de la population active selon Eurostat, 0,4 point de plus que le taux publié la veille par l'Insee qui se refuse à intégrer les résultats d'une enquête dont ses experts contestent la solidité. Rendez-vous à l'automne, lors de la publication définitive de cette enquête annuelle pour la confrontation des chiffres.

Deux réalités certaines

Une chose est sûre : cette correction provisoire à la hausse du taux n'efface pas deux réalités incontestables. Un : le chômage a réellement baissé en France, passant selon Eurostat de 9,7 % en février 2006 à 8,8 % un an plus tard. D'autres indices le confirment, en particulier les créations d'emplois et la vive hausse de la masse salariale. Deux : le chômage français reste néanmoins nettement plus élevé que dans la zone euro où il est tombé en février à 7,3 % en moyenne, contre 8,2 % un an plus tôt. Il est en particulier nettement plus élevé qu'outre-Rhin où il a été ramené de 8,9 % à 7,1 %. À titre comparatif, on ne comptait que 4,5 % de demandeurs d'emploi à la même date aux États-Unis et 4 % au Japon.

Pour les jeunes aussi, il y a du mieux : le taux de chômage des moins de 25 ans est passé en un an de 17,4 % à 16,4 %, en zone euro. En France, la baisse est également réelle, avec un taux passé de 23,5 % à 22 %, mais les jeunes Français sont parmi ceux pour qui l'insertion reste la plus difficile. En Allemagne, par exemple, le chômage des jeunes a reculé de deux points à 13,8 %. L'Hexagone a encore des marges de progrès : il lui suffirait sans doute d'observer ce qui marche ailleurs.

Source  Le Figaro
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

bdu 05/04/2007 08:36

Votons Lucette, la campagne qui a du chien !

henrithoa 05/04/2007 23:52

Lucette, cela rime avec sucette...cela me rapelle une chanson de Serge Gainsbourg...mais il s'agissait d'Annie..une chanson qui avait échappé à la censure
Bisous
Le Pèlerin