Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 23:42

Le TGV français bat le record du monde de vitesse

 

 

 

 

C'est un record mondial que vient de réaliser l'un des fleurons de l’industrie française. Le TGV a battu le record de vitesse en roulant à 574,7 km/h. Il bat ainsi son précédent record obtenu en 1990 avec une vitesse de 515,3 km/h. Vendredi dernier, lors d’une phase de test, la rame conçue par Alstom et baptisée V 150 pour 150m/s soit 540km/h avait déjà atteint les 549km/h.

L'objectif est atteint pour les experts embarqués à bord de ce train high tech qui s'était fixé comme but les 560 km/h. Les essais réalisés en début d’année permettaient d’envisager une pointe à plus de 580km/h proche du record du monde de vitesse sur rail actuellement détenu par le Maglev, le train à sustentation magnétique japonais qui a roulé en 2003 à 581,2 km/h.

Le V 150 est une vraie Ferrari du chemin de fer. Doté de roues surdimensionnées, de moteurs qui dégagent une puissance 19,6 mégawatts soit 25.000 chevaux, le train roulera sur une voie spécialement aménagée où l’alimentation électrique sera dopée à 31.000 volts contre 27.500 habituellement.

Une opération de séduction

Ce record du monde qui a mobilisé en amont 300 ingénieurs vise à tester l’infrastructure ferroviaire d’une ligne haute vitesse et le système de motorisation répartie qui équipera l’AGV, le TGV nouvelle génération conçue par Alstom. Mais pour le groupe industriel français, l’événement constitue surtout une belle vitrine de la technologie ferroviaire française.

Avec ce record, Alstom ambitionne d’asseoir sa suprématie sur le marché mondial des trains à grande vitesse aujourd’hui estimé à 2,4 milliards d’euros. A ce niveau, la concurrence est féroce. L’allemand Siemens, avec son Velaro, a récemment équipé l’Espagne d’une ligne reliant Madrid à Barcelone à une vitesse de 340km/h. Et au-delà de l’Europe, l’opération pourrait séduire de futurs acheteurs dans le monde comme l’Argentine ou encore la Chine.

source : Le Figaro

 

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires