Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 23:51

RCD

 

Campagne électorale : mode d’emploi

 

 

 

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie compte appliquer lors des législatives "une stratégie conçue et bien réfléchie".

 

Durant les 19 jours de la campagne électorale, il compte peser de tout son poids pour rallier à sa cause le maximum d’électeurs. En ce sens, un colloque de formation présidé par M. Said Sadi, secrétaire général du parti, a été organisé jeudi à Zéralda au profit des candidats afin de leur tracer les grandes lignes à suivre lors de cette campagne.
D’entrée de jeu, le leader de cette formation a commencé par une note d’optimisme en disant que le parti qu’il dirige "sera présent lors de ce suffrage au niveau des 48 wilayas du pays". Pour ce qui est des candidats sur lesquels compte le RCD, ils sont issus, selon lui, de plusieurs milieux.
Arguments à l’appui, Sadi indiquera qu’au niveau des wilayas de Relizane, Bordj Bou Arreridj et Bel-Abbes, les têtes de listes sont tous venues d’autres partis politiques. A Annaba, trois femmes ont décroché les trois premières positions. A Guelma et Tlemcen, des places ont été accordées au représentant de la société civile et à Tipaza, Alger et Sétif, la chance a été donnée également aux syndicalistes. Sans perdre de vue que c’est le secrétaire général du parti qui est tête de liste au niveau d’Alger.
L’optimisme ne suffit pas pour réaliser sur le terrain des résultats positifs lors des prochaines élections. S’adressant aux candidats et aux militants du parti, le secrétaire national chargé des élections M. Mohamed Khendak a essayé de donner quelques notions pratiques pour la réussite d’une campagne électorale. Selon lui, "une campagne électorale peut être une expérience extraordinaire pour peu qu’on arrive à dominer la situation et à prévoir tout ce qui peut arriver". De plus, ajoute -t-il, la préparation physique et mentale est un gage de réussite et l’amabilité et la bonne ambiance au sein du groupe doivent être de mise. Les candidats doivent aussi, dans le même cadre, aborder la campagne dans un climat de "fête" et non comme une "contrainte".
Versant dans le détail, le même orateur soulignera que les moyens matériels et humains sont "primordiaux". Il faut préparer aussi, d’après lui, un programme de campagne "clair, facile à lire et à comprendre par les électeurs" et avec des propositions "objectives et non démagogiques".
Pour ce faire, il faut obligatoirement, ajoute M. Khendak, connaître l’environnement politique, social, culturel, économique dans lequel évoluent les électeurs. Il faut aussi recenser, quand il s’agit de l’émigration, cheval de bataille du RCD, toutes les contraintes vécues lors de leurs déplacements au pays, y compris leurs souhaits et leurs attentes. Il faut aussi, ajoute-t-il, connaître et s’informer de tout ce qui est en rapport avec les candidats "adverses". Leurs programmes, leurs slogans, leurs messages, leurs déplacements et les dates de leurs interventions dans les médias et ce pour "préparer les personnes sensées les suivre pour pouvoir répliquer en cas de campagne diffamatoire".
En somme, conclut l’orateur, une campagne électorale, son objectif est de parvenir aux trois catégories d’électeurs, à savoir, les "pour", les "contres" et les "indécis". Et c’est cette frange qu’il faut essentiellement cibler, car tout espace laissé libre pendant la campagne sera "récupéré par les autres". Il est à noter que le conseil national du parti s’est réuni la veille. La question des législatives a été le principal à l’ordre du jour de ses travaux

 

 

 

Source Horizons

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires