Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 23:09

Algérie Télécom lancera le Wimax en mai 2007  

 

Le très haut débit arrive 

Algérie Télécom veut développer l’Internet à très haut débit. L’opérateur historique de téléphonie lancera en effet en mai prochain l’Internet à très haut débit Wi-Max (Worldwide Interoperability for Microwave Access) dans trois wilayas : Alger, Blida et Boumerdès.  

 

«Grâce à cette nouvelle technologie à base d’ondes radio, les internautes pourront ainsi recevoir à la fois de la téléphonie et de l’Internet à très haut débit et à des prix compétitifs », a expliqué le PDG d’Algérie Télécom, Slimane Kheireddine, dans un entretien à l’APS. L’objectif premier est d’améliorer l’accès à Internet et de corriger les lacunes de la connexion Internet à haut débit dans notre pays. Après les trois wilayas du Centre, le Wi-Max sera élargi, avant fin 2007, aux wilayas d’Oran, Annaba, Constantine et Ouargla. A Oran, Algérie Télécom a entrepris la préparation de ses installations pour permettre à ses clients de recevoir le Wi-Max. La mise en service du Wi-Max ne nécessite, selon M. Kheireddine, que l’installation de bornes, des petites antennes, d’une portée radio allant de 30 à 50 km, sur le toit d’une maison ou d’un immeuble. Cette technologie, qui comprend également l’IPTV (Internet Protocol Television), permettra dans l’avenir à AT de pénétrer le marché de l’audiovisuel à travers la commercialisation de bouquets de chaînes de télévision en Algérie. L’absence de bouquets numériques nationaux posera des problèmes d’offre, mais des bouquets étrangers comme ART et TPS seraient fortement intéressés. 

Le numéro un d’Algérie Télécom n’a pas précisé le prix d’accès à tous ces nouveaux services. D’ailleurs, M. Kheireddine a relevé que ce programme a nécessité « des moyens colossaux » : c’est ainsi que des câbles d’une capacité de 80 giga bits ont été mis en place pour relier Alger à Oran et à Annaba pour la mise en service, en mars courant, du réseau multiservice (RMS). Ce réseau contribuera notamment à l’amélioration de la connexion Internet en Algérie, a affirmé le PDG. 

L’opérateur historique de téléphonie veut aussi contribuer à la vulgarisation de la e-monétique, c’est-à-dire les moyens de paiement électroniques. Algérie Télécom mettra en vente, prochainement, des cartes de paiement magnétiques et offrira, par là même, des terminaux de paiement électroniques (TPE) aux particuliers. Les cartes de paiement magnétiques permettront aux clients d’AT notamment « de payer leurs factures de téléphone, de gaz et l’électricité ou d’eau chez l’épicier ou le buraliste du coin ». 

Interrogé sur l’apport de son groupe dans l’opération Ousratic (un ordinateur dans chaque foyer à l’horizon 2010), M. Kheireddine a annoncé qu’AT s’apprête à lancer des packs comprenant un micro-ordinateur et une connexion à l’Internet. Parallèlement à ses efforts en Algérie, l’opérateur historique de téléphonie veut se développer à l’international. M. Kheireddine a en effet indiqué que des contacts sont établis en permanence entre AT et British Telecom dans le but de développer conjointement « la téléphonie fixe et le RMS » en Algérie. Il est également prévu la signature, courant mars, d’un accord de partenariat entre AT et Korea Telecom pour la prise en charge du système Intranet de la nouvelle ville et du cybercafé de Sidi Abdallah (à 15 km d’Alger). 

Autre action : AT oeuvre, en partenariat avec une entreprise suédoise, à moderniser son réseau téléphonique vers l’international, selon le P-DG du groupe. Il ajoute que « des contacts sont établis avec des opérateurs africains visant la pénétration d’AT du marché africain des télécommunications ». Kheireddine a indiqué que son groupe s’attelle également à organiser un « premier carrefour international des télécommunications », début juin, à Oued Souf, où une trentaine d’opérateurs nationaux et étrangers viendront présenter leurs produits et prestations. Sur le plan organisationnel, il a souligné que, dans le cadre du programme du président Abdelaziz Bouteflika pour le développement des Hauts-Plateaux, AT oeuvre à renforcer sa présence dans ces régions, à l’image de la wilaya de Djelfa qui, a-t-il déploré, enregistre « le plus faible taux national de densité téléphonique, soit 3,9% ». 

De nouvelles directions d’AT seront créées prochainement dans les wilayas de Blida, Tlemcen et Batna afin de réduire la pression sur les grandes villes et d’être plus présent dans les régions enclavées, a encore ajouté le premier responsable du groupe. Dans son entretien avec l’APS, il ne s’est pas prononcé sur l’ouverture du capital d’Algérie Télécom. 

Il avait déjà déclaré que cela se fera avant la fin du premier semestre 

Source le Quotidien d’Oran 

Le Pèlerin 

Partager cet article

Repost0

commentaires