Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 23:20

Alger, Cible D’attentats D’Al Qaïda
Quel impact sur les élections? 

Les répercussions psychologiques sur le déroulement du scrutin sont certaines. «Les attentats n’auront aucun impact sur les élections législatives», a déclaré M.Belkhadem.  

Les élections législatives avancent à grands pas, tenant en haleine les candidats à la députation et créant un désordre indescriptible qui a donné en spectacle classe et partis politiques qui ont dû et doivent encore faire face à un grondement annonciateur d’un mécontentement amplifié, de jour en jour et qui a pris racine autour de la confection des listes des candidats à l’APN. Les deux attentats qui ont ciblé le Palais du gouvernement et le commissariat de police de Bab Ezzouar sont venus, inopinément, remettre d’actualité des événements dramatiques, que l’on a vite mis aux oubliettes, que les Algériens, voilà quelques petites années, ont vécus dans leur chair. La mémoire, cette traîtresse!
Dans sa déclaration au journal télévisé, le jour même où se sont produits ces derniers, le chef du gouvernement, M.Abdelaziz Belkhadem, a déclaré que «les attentats n’auront aucun impact sur les élections législatives». Le but recherché est, autrement dit, plus orienté vers un impact médiatique. Le côté spectaculaire de l’événement a fait réagir à la vitesse de la lumière, rédactions, télévisions ainsi que les plus importantes capitales mondiales. L’Algérie n’est plus seule, isolée, au ban du concert des Nations comme ce fut le cas pendant la décennie noire. La solidarité internationale a joué à fond.Les partis politiques engagés dans la course aux législatives ont tous, unanimement condamné ces actions terroristes.Du scrutin de 1995 qui a porté Liamine Zeroual à la magistrature suprême en passant par les élections législatives de 1997 et 2002 jusqu’à la réélection du président de la République M.Abdelaziz Bouteflika, aucun événement majeur de l’ampleur de celui du 11 avril n’est venu perturber les élections. Exception faite des élections partielles de Kabylie, qui se sont surtout particulièrement distinguées par un taux d’abstention extraordinairement élevé. Les citoyens donnent l’impression d’être désintéressés par le rendez-vous électoral du 17 mai que d’aucuns qualifient déjà de farce électorale.
Les attentats du 11 avril sortiront-ils les électeurs de leur torpeur ou alors les réconforteront-ils dans leur conviction? Que voter n’apportera rien de nouveau ni de positif pour eux. Pour le moment c’est l’expectative, l’état de choc. Il existe un moment pour tout. Les plaies rouvertes auront-elles le temps de se cicatriser? Le délai est court.
Il est presque indécent que la classe politique interpelle les citoyens en termes d’élections. Les esprits sont ailleurs. A chacun sa douleur. La fièvre qui s’est emparée des partis politiques retombera-t-elle? Une fois de plus, c’est le volet sécuritaire qui prendra une large place dans les débats. La sécurité. Les citoyens l’exigent de leur Etat. Les élus sont chargés de transmettre les doléances de leurs concitoyens. Le message est clair.

 

 

 

Source l’Expression

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires