Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 23:59

La priorité pour le Quai d'Orsay

 

 

 

Paris veut protéger ses ressortissants vivant en Algérie. Selon nos informations, une délégation française composée notamment d'experts de la lutte contre le terrorisme est attendue la semaine prochaine à Alger. But de cette visite : mettre en place, en collaboration avec les autorités algériennes et les services de l'ambassade de France à Alger, un plan destiné à protéger les Français non diplomates vivant en Algérie. Pour Paris, il s'agit désormais d'une priorité. Plusieurs réunions sont également prévues dans les prochains jours à Paris avec les responsables des principales entreprises françaises présentes en Algérie. Mais, d'ores et déjà, plusieurs entreprises françaises ont adressé à leurs salariés expatriés en Algérie de nouvelles consignes de sécurité. Parmi les conseils contenus dans ses messages souvent diffusés par email : se tenir loin des endroits sensibles - ambassades, ministères -, de ne pas circuler la nuit ou encore d'éviter les quartiers sensibles.

Pour leur part, les diplomates en poste en Algérie, à l'ambassade, dans les consulats et dans les centres culturels, auraient reçu de nouvelles consignes limitant fortement leur mobilité, y compris à l'intérieur des grandes villes. «Ces consignes ne sont pas aussi contraignantes que celles qui étaient en vigueur durant les années 1990, mais nous voulons accroître la vigilance de nos agents présents sur place dans un contexte qui s'annonce particulièrement difficile», explique une source proche du gouvernement français. En cas de nouvelles attaques, le dispositif de sécurité des représentations diplomatiques françaises pourrait également être renforcé.

Selon des statistiques partielles, près de 5000 Français vivent et travaillent actuellement en Algérie. Le boom économique a favorisé le retour en force des entreprises françaises. Pour assurer leur développement rapidement, elles ont recruté de nombreux expatriés. Ces derniers vivent le plus souvent dans des appartements situés dans les grandes villes où ils travaillent. Ils ne bénéficient d'aucune protection particulière. Pire: la cherté des loyers dans les quartiers chics de la capitale et l'absence d'actes de violence depuis plusieurs années ont encouragé plusieurs expatriés à habiter dans les quartiers populaires. Depuis les derniers attentats d'Alger, les choses ont changé: les experts français de la lutte contre le terrorisme sont convaincus que les terroristes d'Al-Qaida pourraient prendre rapidement les ressortissants étrangers pour cible, via notamment des prises d'otages. Les Français, notamment à l'approche des élections présidentielles en France, constituent une cible de choix pour les terroristes. De telles actions auront en effet un impact médiatique très fort et pourraient provoquer un départ massif des étrangers d'Algérie.

Une situation que les Algériens et les Français veulent éviter à tout prix.

 

 

 

Source le Quotidien d’Oran

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires