Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 23:06

Toulouse parmi les Grands - TFC-Auxerre 2-0

 

 

Le TFC s’impose deux buts à zéro face à Auxerre au Stadium. Deux buts inscrits en première mi-temps par Emana et Mansaré envoient le TFC tout seul à la seconde place de la Ligue 1.

 

 

Plus que sept marches avant le dénouement de ce championnat et on pourra en savoir plus sur le niveau de ce TFC 2007. Auxerre, pour son 1000ème match en Ligue 1, était l’invité de la soirée.

Nicolas Dieuze s’offre la première occasion, piégeant les auxerrois dans leur piège du hors-jeu, mais son lob passe à côté (3’). La frappe d’Emana fera mouche trois minutes plus tard, récompensant les Violets d’un gros travail de pressing. Le Camerounais profite d’un raté de Kaboul côté droit, pour expédier le ballon à ras du poteau Sorin (6’). Cela ne pouvait pas mieux commencer et le TFC est déjà en tête au score. On croit même au deuxième but, dix minutes plus tard, mais Elmander est signalé hors-jeu sur une passe de Mathieu sur coup franc (16’). Cela aurait été rassurant car Auxerre multiplie les attaques afin de revenir au score. Douchez, impérial, en profite pour briller sur une frappe de Kaboul (20’), puis sur une reprise à bout portant de Akalé (22’). Mais Elmander nous offre un nouveau numéro à sa façon. Il passe en revue toute la défense auxerroise sur le côté droit, avant de laisser Mansaré conclure plein axe, d’une frappe sous la barre (29’). C’est magnifique et le break est fait ! Cela en restera là jusqu’au repos, malgré une jolie reprise d’Ebondo dans le petit filet (38’).

La seconde période va être à l’image de la soirée de L1. Sans buts ! Pourtant, Douchez va apporter sa pierre à l’édifice. Il gagne avec classe son face à face avec Kahlenberg (54’) pour l’arrêt du match. Il sera à l’image de son équipe, rassurant et sûr de lui. Les Violets auraient même pu alourdir l’addition sur des situations de contre.

 

 

Arribagé va voir son but refusé pour une faute de Dieuze sur corner (65’). Mais ce n’est pas grave, avec un état d’esprit comme ce soir, les Violets sont solides et peuvent savourer leur place de dauphin derrière Lyon, puisque Lens n’a pas gagné Nantes. Une semaine supplémentaire pour rêver !

 

 

Source: http://www.tfc.info/fr/Pros/201001/Dernier_match

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires