Recherche

Album photos

Voir tous les albums

Présentation

Archives

Images aléatoires

  • 2 Fete Vebre 23 juillet (103)
  • mariage.jpg
  • tajine-aubergines.jpg
  • embleme des notaires
  • Inauguration.jpg
  • oeil de Dieu

Beni Abbes  

 

Le Moulou El Nabaoui autrement

 

Au 7e jour de notre escale au cœur de l’oasis blanche, nous nous sommes rendus au village de Beni Abbès, à 247 km au sud de Bechar. Le choix du site pour clôturer le festival n’est pas fortuit.
Notre arrivée coïncidait avec la célébration de la naissance du Prophète Mohamed (QSSSL). La fête fut grandiose. Elles étaient nombreuses les familles qui se sont déplacées des différentes wilayas du pays pour assister à la cérémonie et découvrir les rituels des Beni Abbès.
Lors de notre virée au village, nous avons rencontré des jeunes étudiants en médecine et en biologie venus d’Alger. Profitant de la période des vacances, ils sont venus spécialement pour prendre part à la fête du Mawled, tant médiatisé, nous confia Hacene. Son ami Lies ajouta : "Nous avons tant entendu sur les fêtes célébrées dans cette région.
Et nous sommes très ravis d’être là car le Mouloud à Beni Abbès a un autre goût". Les habitants de ce village donnent, en effet, un cachet original à cette journée tant importante pour les musulmans. Folklore, cuisine traditionnelle, chants religieux associés au baroud sont au rendez-vous. Des milliers d’hommes en tenue traditionnelle de couleur blanche, toute identique, se rassemblent à la place des Martyrs, située non loin de l’hôtel Rym, pour partager des moments de joie et célébrer la fête en communauté. La fête commence à 17h et se prolonge dans la nuit jusqu’à une heure tardive. C’est une tradition ancestrale qui revient chaque année, nous dit un jeune de la région. Sous le regard des milliers de femmes qui, elles, tradition oblige, restent assises jusqu’à la fin des manifestations, les hommes se chargent des chants religieux et des danses.
Fait exceptionnel, tous les bébés de la région n’ayant pas encore bouclé un an, habillés eux aussi en blanc, sont rassemblés juste au milieu de la cour. La tradition veut que ces derniers entendent les détonations du baroud. Selon les croyances des habitants de Béni Abbès, cela permettra de défier la peur. Les vieilles du village s’occupent du repas de la nuit du Mawled. Elles se rencontrent dans une seule maison pour s’entraider et préparer le couscous qui sera par la suite distribué à tout le monde. Généralement, les célébrations du "Mouloud" se prolongent durant toute une semaine. Le dernier jour sera célébré à Timimoun où les tribus des deux régions se réunissent pour partager le repas du septième jour de la naissance du Prophète (QSSSL).
Beni Abbès est réputée non seulement par ses joyeuses fêtes, mais également par ses belles blanches oasis, ses grandes dunes, hautes de près de 140 m et par ses 7 ksour. A Beni Abbès on trouve également l’ermitage fondé au début du siècle par Charles de Foucauld. Actuellement, il est occupé par huit "petits frères et petites sœurs" 
 

 

Source Horizons 

 

Le Pèlerin 

 

Le Mouloud à Beni Abbès

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés