Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 07:49

La Françafrique et Sarkozy

 50-ans-francafrique.jpg

 

A Nice, le 25e sommet France-Afrique aura un goût particulier: celui du 50e anniversaire de l'indépendance de 14 Etats africains. Avec des contours géopolitiques certainement nouveaux, autant pour la France, qui tente de revenir sur son précarré africain envahi de toutes parts par le dynamisme économique chinois, que pour les pays africains.

Cette rencontre annuelle a pris les allures, ces dernières années, d'une kermesse politico-économique où chaque pays africain (francophone notamment) tente de prendre le plus d'avantages de sa présence.

Bien entendu, la participation algérienne au sommet France-Afrique de Nice revêt en elle-même un événement politique important pour les relations entre les deux ensembles. Certes, il n'y aura pas beaucoup de place aux discussions à Nice sur le côté bilatéral entre Paris et Alger, même si des sources proches du ministère des Affaires étrangères assurent que les présidents Abdelaziz Bouteflika et Nicolas Sarkozy vont se voir, et se parler.

Mais, très probablement, ils en resteront là, car les questions bilatérales, avec leurs volumineux dossiers en suspens, peuvent attendre, sinon espérer une rencontre entre les deux chefs d'Etat. Mais pas à Nice, où le gros des questions portera sur le renforcement de la présence de la France en Afrique, à travers ses organisations régionales et surtout ses agences de développement.

La présence de presque tous les chefs d'Etat de l'Afrique francophone, anglophone et lusophone, de Bouteflika à Moubarak, en passant par le Sud-Africain Zuma ou le Gabonais Ali Bongo Odimba, sera en elle-même une réussite pour le président français qui tente de fédérer presque toutes les anciennes colonies à la stratégie économique, politique et militaire française en Afrique. Pour Paris, c'est important dans le contexte actuel, marqué par une présence économique de plus en plus affirmée et souhaitée par de nombreux Etats de la Chine en Afrique, ainsi que par un regain d'intérêt des Américains pour le continent, mais sous le prisme de la défense et de la lutte contre le terrorisme.

Au milieu du gué, Paris sait qu'il doit gagner sa bataille, celle de convaincre les plus sceptiques des Etats africains qu'il reste la meilleure option dans un contexte international stressé par une mondialisation à deux vitesses et la montée des périls politique, économique, sécuritaire et de sous-développement dans plus du quart de la planète, et particulièrement en Afrique.

Source le Quotidien d’Oran Yazid Alilat

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> C'est peut-être un début de rapprochement<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Exclusif. Algériens retenus par Israël : la<br /> France mène une médiation pour leur rapatriement | Alger<br /> <br /> <br /> www.algerie-focus.com<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Salut Michel,<br /> <br /> <br /> Voilà une opportunité de rapprochement...<br /> <br /> <br /> Quand il y a une volonté politique, parfois de bien petites choses peuvent avoir des effets<br /> salutaires<br /> <br /> <br /> Je te remercie, Michel, pour cette info que je ne connaissais pas<br /> <br /> <br /> Bonne journée<br /> <br /> <br /> Henri<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />