Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 06:59

L'insolente santé d'Airbus

Airbus-A350-XWB.jpg

 

Airbus a inauguré mardi la nouvelle chaîne d’assemblage du futur A350...

«Une référence pour l’ensemble de l’industrie française». Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, présent mardi à Colomiers pour l’inauguration de la chaîne d’assemblage de l’A350, a salué la réussite d’Airbus et sa «stratégie qui lui a permis de devenir le symbole d’une Europe performante». En pleine crise économique, le constructeur aéronautique affiche une santé insolente. Le temps du plan de restructuration Power 8, et de ses réductions d’effectifs, est loin.

«Ces deux dernières années, nous avons recruté plus de 9000 salariés, dont la moitié en France», a rappelé Fabrice Brégier, le président d’Airbus. Et sur les 4500 embauches réalisées sur le territoire national, près de 80% ont atterri dans les sites toulousains. Ces nouveaux arrivés ne sont pas exclusivement destinés à répondre aux 558 commandes de l’A350, mais à tous les programmes qui garantissent 8 ans d’activités. Pour l’heure, 700 personnes assemblent les deux premiers exemplaires du futur avion, dont celui qui pourrait voler au salon du Bourget, en juin prochain. En 2018, lorsque la cadence de production aura atteint le rythme de dix A350 par mois, ils seront 1500 à s’affairer sur la chaîne.

900 apprentis en 2014

La plupart sont des compagnons déjà rodés sur les programmes arrivés à maturité comme l’A330. «En deux ans, la mobilité interne a concerné 5000 employés. En 2013, nous allons continuer à embaucher, mais dans une moindre mesure», explique Thierry Baril, directeur général des ressources humaines d’Airbus qui met en moyenne 35 jours à recruter, contre 75 jours il y a deux ans.

Il mise aussi de plus en plus sur la formation en interne, à l’image du modèle germanique. «A Toulouse, nous avons 600 apprentis, dont une partie vient du lycée Airbus. D’ici début 2014, notre objectif est d’atteindre le chiffre de 900 et à terme que cela représente 5% des emplois Airbus», explique le responsable pour qui «une compétence c’est un investissement sur plusieurs années». Un avis partagé par Françoise Vallin, déléguée syndicale CFE-CGC, qui n’oublie pas malgré tout «que durant Power 8, on a fragilisé certains métiers».

Source 20minutes.fr Béatrice Colin

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires