Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 15:27

EADS va racheter une partie de son capital à l'Etat, qui va empocher 478 millions d'euros

A321neo

Le dernier de la famille l'A320 neo

 

Cela fait  50 ans que l’on sait qu’en Lorraine le charbon et l’acier c’est terminé…..

Certes la minette de lorraine a rendu bien des services à la France….Et les employés ont doit à la reconnaissance du pays, sans toutefois compromettre son économie….Mais il faut se rendre à l’évidence…Les coûts sont trop élevés….et il revient moins cher d’importer des minerais provenant du bout du monde que de laisser vivre des industries vieillissantes fonctionnant à coups de subvention

Quant au charbon il en est de même…Une exploitation à 800 / 1000 mètres de profondeur…Là où dans certains pays l’extraction se fait à ciel ouvert….Les dégâts de surface….j’en passe  et des meilleures

Acheter Français c’est bien beau mais pas à n’importe quel prix….Il faut savoir garder raison.

Il appartient  avec une incitation de l’état à se lancer dans l’étude et la production de produits nouveaux à forte valeur ajoutées

C’est ce que nous avons fait avec Airbus au niveau européen

Il y a 50 ans (bloc de l’est exclus), l’industrie européenne représentait 5% de la production mondiale d’avions civils….Aujourd’hui si nous ne chipotons pas, nous en représentons 50%

Et là où les finances de l’état s’essoufflent à subventionner les productions déficitaires votre serviteur est fier d’avoir participé à l’aventure Airbus où des grands noms et de grands techniciens, français en particulier ont mis en évidence les qualités de l’ingéniosité française

Tout ce qui a fait la grandeur et l’admiration des avions Airbus, on le doit, en particulier,  au génie des Français et ce à tous les échelons de la hiérarchie

La France a toujours ce un rôle moteur sur ces produits…..Les Allemands nous ont apporté une certaines rigueur….Quant aux Britanniques ils ont un passé aéronautique énorme mais leur regard est trop porté de l’autre côté de l’Atlantique pour nous aider efficacement…..

Airbus a été un précurseur de l’Europe industrielle et ce bien avant que les textes régissent les statuts européens

A une époque où l’on ne parle de crise….Nous,  les Anciens d’Airbus somme fiers de pouvoir renvoyer l’ascenseur à l’état français afin d’assouplir la dette qui grève bien des fonctionnements de notre société….Les avances remboursables et remboursées auront été fort utiles

Nous trouvons aujourd’hui un Allemand Thomas Enders à la tête d’Airbus qui devient de plus en plus autonome…. Tom à un le temps  de s’imprégner de la culture toulousaine et il est à la tête d’un groupe au fonctionnement apaisé….Qu’il en soit ainsi longtemps

Voir l’article de La « Dépêche du midi » ci-dessous

L’Etat de récupérer 478 millions d'euros

Le consortium aéronautique européen EADS a annoncé ce lundi être en discussion avec l'Etat français pour lui racheter hors marché 1,56% de son propre capital.

Cette transaction se ferait sur la base d'un prix de 37,35 euros par action, ce qui permettra à l'Etat de récupérer 478 millions d'euros. Selon un communiqué de la maison-mère d'Airbus, cette opération entre dans le programme d'achat de ses propres actions annoncé en début de mois par le groupe. EADS vient déjà d'acheter 1,61% de son propre capital, soit environ 500 millions d'euros, à l'occasion du désengagement de son actionnaire historique Lagardère, qui a cédé la totalité de sa participation.

Le prix retenu pour le rachat de la participation de l'Etat est le même que celui obtenu par Lagardère à l'issue d'une procédure de constitution d'un livre d'ordres. C'est l'Etat qui a proposé ce prix, a précisé EADS. "L'issue des négociations, les détails concernant le contrat relatif à la mise en oeuvre du programme de rachat ainsi que toute utilisation ultérieure du programme de rachat fera l'objet d'un communiqué en temps utile", a ajouté le consortium.

Fin mars, l'Etat avait déjà cédé 3,12% du capital de l'équipementier aéronautique Safran, récupérant de la sorte 448,5 millions d'euros.

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires