Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 23:13

Airbus engrange 11,2 milliards d'euros de commandes supplémentaires

_A380.jpg

 

Temps clair et dégagé dans le ciel d'Airbus. En plein salon aéronautique de Farnborough (Grande-Bretagne), l'avionneur européen a annoncé que la compagnie russe Aeroflot avait passé une commande de 11 A 330-300. Elle vient s'ajouter à celles d'Air Lease Corporation et de GE Capital Aviation Services, deux sociétés américaines de location d'avions. Au total, Airbus prévoit de livrer une centaine d'appareils pour un montant de 11,2 milliards d'euros. L'avionneur européen aura atteint son objectif de commandes en une seule journée.

Reprise du commerce aéronautique

Au plan des ventes, Airbus réalise ainsi une performance similaire à celle de son concurrent, l'américain Boeing, qui a annoncé 9,1 milliards d'euros de commandes avec la compagnie Emirates. En juin dernier, cette même compagnie avait commandé à Airbus 32 très gros porteurs A 380 pour un montant de 11,5 milliards d'euros.

Mais la vraie bonne nouvelle pour les constructeurs à Farnborough reste que le salon marque le redécollage du marché de l'aviation après la crise de 2008 qui avait sérieusement touché le secteur. Plusieurs signes prouvent ce redémarrage, en particulier l'augmentation du trafic passagers et du fret ainsi que les perspectives d'amélioration des conditions financières des compagnies. Autre excellente nouvelle pour Airbus et Boeing, la reprise d'activités des sociétés de location d'avions («leasing») montre que le marché de l'aéronautique se porte bien. Ces sociétés contrôlent en effet près du tiers du parc d'appareils commerciaux et les niveaux de leurs commandes donnent une indication fiable de la santé du transport aérien.

Enfin, l'Allemagne, l'Espagne, la France et le Royaume-Uni ont confirmé hier leur engagement à verser des avances remboursables à Airbus pour développer son futur long-courrier A350

Airbus - EADS : LAN Airlines veut commander 50 monocouloirs

La compagnie chilienne LAN Airlines a signé un protocole d'accord avec Airbus pour une commande de 50appareils de la famille A320. Une fois confirmée, elle constituera la plus grosse commande passée par une compagnie latino-américaine auprès d'Airbus et portera à 152 appareils le nombre d'appareils Airbus commandés par LAN. L'avionneur souligne que cette commande comprend 10 unités de l'A321, le plus gros des monocouloirs de la gamme, une première pour LAN.

Source Cercle Finance plus

Airbus – EADS - Hong Kong Airlines commande 25 appareils à Airbus

Airbus annonce avoir signé un protocole d'accord avec Hong Kong Airlines, portant sur la commande de quinze A350 XWB et dix A330-200 supplémentaires, lors du salon aéronautique international de Farnborough.

La compagnie aérienne convertit ses quinze commandes d'A330 existantes en commandes d'A350 XWB et s'engage à acquérir dix A330-200 de plus.

La livraison des quinze A350 XWB débutera en 2018, tandis qu'Hong Kong Airlines réceptionnera les A330-200 dès 2012.

Source CercleFinance.com

En 2010, Airbus pourrait placer jusqu'à 400 commandes contre 300 prévu initialement, a déclaré mardi John Leahy, le directeur commercial du constructeur.

Le dirigeant a souligné sur la chaine de télévision Reuters Insider que la principale division du groupe EADS avait placé 182 commandes depuis le début du salon aéronautique de Farnborough, qui se tient jusqu'au 25 juillet dans le sud de Londres. Le nombre de commandes pourrait atteindre 200 d'ici à la fin de la manifestation, a-t-il ajouté.

"Pour l'instant, nous sommes à 182 à la fin du deuxième jour de la manifestation", a-t-il déclaré.

"Maintenant, je ne pourrai pas conserver ce rythme jusqu'à la fin du salon mais je pense vraiment que nous allons finir probablement aux environs de 200, peut-être un peu moins ou un peu plus, mais c'est plutôt impressionnant. Je pense que cela montre que le marché est de retour", a-t-il ajouté.

"Notre objectif total était de 300 appareils vendus, donc clairement nous allons le dépasser, le tout étant de savoir de combien. Je pense que le chiffre total pour l'ensemble de l'année se situera probablement entre 300 et 400. Ce n'est pas une reprise totale mais c'est clairement une reprise."

Airbus totalisait 131 commandes à l'ouverture du salon de Farnborough et John Leahy avait déclaré précédemment que ce chiffre pourrait être doublé d'ici la fin de la manifestation.

LEAHY CONFIANT DANS L'A350

Les commandes annoncées depuis lundi ont émané pour un nombre important d'entre elles de sociétés de location ("leasing"), les premières à sortir du marché quand la conjoncture se complique et les premières à y revenir avec la reprise.

"Le fait qu'elles soient de retour montre que le marché se redresse", a expliqué John Leahy.

Le dirigeant a ajouté qu'Airbus ne pouvait pas attendre la fin de l'année pour arbitrer sur une éventuelle remotorisation des avions monocouloirs A320. Le constructeur souhaite boucler les études d'ici la fin septembre en vue d'une décision éventuelle au quatrième trimestre.

Il a par ailleurs exprimé sa confiance dans l'A350, la réponse d'Airbus au 787 de Boeing.

"Si nous sommes en retard sur l'A350, ce serait d'un ou deux mois, mais pour l'instant tout ce que nous faisons, c'est rogner sur les marges", a-t-il expliqué.

"Pour l'instant, nous sommes en bonne voie pour l'été 2013. C'est un défi mais ça a l'air bon. Nous sommes en bonne voie et j'ai bon espoir que nous puissions y parvenir", a-t-il ajouté.

John Leahy a minimisé la menace posée les C-Series de 110 à 130 sièges fabriqués par le canadien Bombardier qui veulent concurrencer les A320 court et moyen courrier.

"Nous souhaitons le meilleur à nos amis au Canada, ainsi qu'à tous les petits fabricants qui essaient de se faire une place à travers le monde", a-t-il dit.

"Si nous remotorisons la famille A320, Boeing remotorisera les 737. (...) Si nous faisons cela, et je pense que c'est hautement probable, il n'y a pas d'arguments en faveur en C-Series. Si nous le faisons pas, il y a un petit marché de niche", a-t-il ajouté.

Ben Berkowitz, avec Matthias Blamont, Gwénaëlle Barzic pour le service français

Source Reuters

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires