Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 07:01

Al-Jazeera met 90 millions d'euros dans le foot français

Al Jazeera

La ministre française de Sports n'y était pas favorable mais n'y peut rien. Al-Jazeera entre dans le foot français. L'ordre n'a pas été bouleversé sur les droits de diffusion des matchs de la ligue 1 de football français.

La chaîne qatarie vient cependant d'y creuser son petit trou et s'apprête à lancer une chaîne francophone.

Pour préserver sa prééminence, Canal Plus a déboursé jeudi 420 millions d'euros en s'offrant les plus belles affiches. Al-Jazeera, pour 90 millions d'euros, s'est offert une entrée significative. Et pour ladite somme, elle prend autant de matchs que Canal Plus. De la quantité qui permet d'alimenter un bouquet qui s'étoffe à la mesure des ambitions mondiales de la chaîne qatarie, Al-Jazeera prend un lot de deux matchs de Ligue 1, le vendredi soir et le dimanche à 14 heures, et deux magazines.    Canal Plus s'est porté acquéreur de 4 lots. Il reste encore trois lots à vendre. Le président de la Ligue de football professionnel française, Frédéric Thiriez, a déclaré que les « prix de réserve ont été atteints sur ces cinq lots. L'attribution des lots aboutit à une répartition assez simple : Canal+ aura deux matches, le samedi à 17 heures et le dimanche soir, Al-Jazeera aura deux matches, le vendredi soir et dimanche 14 heures ». Et en filigrane de cette entrée dans le champ français, un «petit séisme», selon un journal hexagonal, la chaîne qatarie se prépare à la création d'une chaîne francophone. Nasser el-Khelaifi, directeur d'Al-Jazeera Sport, qui vient aussi de prendre la présidence du conseil de surveillance du Paris-Saint-Germain, souligne que « c'est une excellente opportunité ». « Nous sommes très heureux d'avoir remporté le lot n°5 des droits de diffusion de la Ligue 1. Nous prolongeons notre partenariat avec la Ligue. Nous avions déjà obtenu les droits de retransmission internationaux. Aujourd'hui, c'est la suite de l'histoire. Pour nous, c'est un projet fantastique et très motivant qui suppose le lancement de notre chaîne en France. Nous allons commencer avec ces produits d'une excellente qualité que sont ceux de la Ligue. Nous sommes tous très impatients de mettre ces projets en œuvre. Cette chaîne française consacrée à 100% au sport aura un rayonnement francophone au Moyen-Orient ». Cette chaîne en langue française « à destination des francophones» reste encore à définir.
La «préférence nationale» ne s'applique pas
Pour l'heure, les Qataris ont débauché Charles Biétry, directeur éditorial de l'Equipe TV, pour diriger la chaîne. Alors que la ministre française des Sports, Chantal Jouanno, tout en admettant ne pouvoir « interdire », a affiché ses réserves à l'égard de l'entrée d'Al-Jazeera, le président de la LNF, Frédéric Thiriez, a salué son entrée en tant que nouvel acteur. « Al-Jazeera est un partenaire respectable et respecté dans le monde entier », lequel s'engage sur un partenariat de long terme. Il a d'ailleurs contré la ministre des Sports, le ministre du Budget François Baroin, en soulignant que la « préférence nationale ne s'applique pas à un appel d'offres régi par la loi. Les bavardages sur le sujet m'ont surpris
Nous ne faisons aucune discrimination entre les candidats et nous sommes fiers de nouer un partenariat avec un groupe mondial respectable et respecté ». De son côté, Charles Biétry a nié que l'arrivée d'Al-Jazeera soit une déclaration de guerre à Canal Plus. « Nous allons juste faire autre chose pour satisfaire d'autres gens », a-t-il dit en critiquant Chantal Jouanno qui lui « semble déjà en campagne électorale et qui parle beaucoup Ce n'est pas une affaire de marché mais avant tout d'amour. Nasser et tout le monde au Qatar sont des gens avant tout amoureux du sport et nous allons faire une chaîne d'amour, une chaîne humaine et pas une chaîne de marché. Que ça soit très clair ».
Une conquête du marché sans souci de rentabilité rapide
C'est pourtant bien une affaire de marché que la chaîne entreprend de conquérir à l'échelle mondiale en y mettant le prix et ne se souciant pas de sa rentabilité sur le court terme. C'est ce qui fait d'ailleurs d'Al-Jazeera un redoutable concurrent. Elle peut investir sans compter en comptant sur le fonds souverain du Qatar. Mais cela ne signifie pas que le but de rentabilité est absent. La manière dont la chaîne a négocié, chèrement, le monopole des droits de diffusion de la Coupe du Monde dans la région Mena, lui a permis, par la suite, d'imposer ses prix à l'ensemble du monde arabe. Actuellement, le bouquet Al-Jazeera comporte plus de 20 chaînes sportives et touche entre 30 et 40 millions de téléspectateurs.

Source Le Quotidien d’Oran Salem Ferdi
Le Pèlerin        

Partager cet article
Repost0

commentaires