Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 09:04

Telle est la proposition de Ouyahia à partir de Tizi Ouzou

ouyahia-copie-2

 

Les kidnappeurs, les trafiquants de drogue et les corrompus devraient être exclus du moratoire, ratifié par l'Algérie en 1993, sur la peine de mort, soutiendra-t-il.

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, était hier, vendredi, en campagne dans la wilaya de Tizi Ouzou. Devant une foule compacte agglutinée dans la grande salle de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri, l'invité a longuement plaidé pour le vote en faveur des candidats de son parti.
M.Ouyahia considérait que la relation de l'élu avec les citoyens de sa commune devrait être empreinte de confiance mutuelle, d'honnêteté et de solidarité. Les affaires de la commune sont, aux yeux de l'orateur, une responsabilité des élus et des citoyens qui devront travailler ensemble pour le bien de la collectivité. C'est pourquoi, justement, poursuit-il, le RND s'est attelé à confectionner des listes où ne figurent que les citoyens intègres et à la hauteur des engagements pris.
A cet effet, Ouyahia affirmait que le nouveau code communal donne plus de prérogatives aux élus locaux. Les maires, indique-t-il, peuvent être plus entreprenants et prendre des initiatives pour le bien de leur commune sans être enchaîné par une quelconque entrave d'ordre légal ou administrative. Cette nouvelle loi intervient, d'autant plus, à un moment où les budgets ne manquent pas. Les prochains élus feront leur mandat dans une situation d'aisance financière qui leur permettra de tenir leurs engagements envers les populations, dira-t-il. Le leader du RND plaidera, également, pour une économie moins dépendante des hydrocarbures.
Abordant la situation sécuritaire qui règne dans la wilaya de Tizi Ouzou, M.Ouyahia soutiendra l'idée de l'application stricte de la loi contre les bandits qui sèment la terreur. Les kidnappeurs, les trafiquants de drogue et les corrompus devraient être exclus du moratoire, ratifié par l'Algérie en 1993, sur la peine de mort, soutiendra-t-il devant une assistance qui l'a longuement applaudi. Pour appuyer son argumentaire, Ouyahia citera un cas d'exécution appliquée dans les années 1970 à un individu qui a kidnappé l'enfant d'un cadre de la Banque d'Algérie, suivi d'une demande de rançon. Enfin, il est à noter que ce dernier week-end de campagne verra le passage à la tribune de plusieurs chefs de partis.
Après Ouyahia qui a plaidé pour ses élus hier, c'est le tour aujourd'hui de Belkha-dem qui animera un meeting populaire dans la même salle. Une façon de donner un coup de pouce aux militants qui peinent à mobiliser les électeurs, car il est à signaler que la campagne n'a pas pu provoquer l'engouement chez les populations.
Dans toutes les communes, les citoyens ont relevé que les candidats ne font que réitérer les mêmes promesses faites lors des précédents rendez-vous électoraux. Ce qui prouve, aux yeux des citoyens, que les élus n'ont jamais tenu leurs engagements. Preuve en est qu'ils viennent présenter les mêmes en 2012 après les avoir faits en 2007, 2005, 2002, 1997, et bien avant.

Source l’Expression Kamel Boudjadi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires