Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 10:18

Algérie - NA Hussein-Dey - Quand l’argent vient à manquer

100_0557.jpg

Le Zéoui avant rénovation...toujours pas homologué

Après une entame de saison très délicate, où les Sang et Or ont trouvé des difficultés à réussir leur première victoire à domicile, en n’engrangeant que 9 points sur les 18 possibles, voilà que joueurs et staff technique se retrouvent dans une situation autrement plus complexe due à la mésentente entre la direction du club et les joueurs.

Ces derniers n’ont pas perçu leur salaire depuis trois mois sans parler des primes des deux matches remportés face à l’AB Merouana en début de saison et la dernière victoire à domicile face à l’US Biskra. La direction explique ce manquement à la crise financière qui secoue le club, alors qu’on n’est qu’au début du professionnalisme. Ce qui donne à réfléchir sur les démarches entreprises par la direction du club, à sa tête Manaâ Guenfoud qui n’a pas encore donné le coup de starter à la vente des actions pour permettre aux investisseurs de rejoindre la SSPA/ NAHD. Rappelons que le staff technique et les joueurs du NAHD n’ont trouvé aide qu’auprès de deux dirigeants actifs depuis l’intersaison, à savoir Sofiane Bouderouaia et Khaled Laâqab qui ne cessent de puiser dans leurs propres fonds pour aider le club à l’occasion de ses déplacements ou même pour essayer d’apporter le plus financier en ramenant des sponsors, à l’instar du contrat signé avec la société des fruits Jutop. Désormais, le NAHD va droit dans le mur, lui qui comptait revenir parmi l’élite, qui exige un minimum d’organisation et de bonne gestion, sans oublier la stabilité au niveau du bureau administratif. M. El Kourdi, qui n’a pas été payé depuis sa nomination à la tête du club, ne compte pas baisser les bras et compte mettre tout son savoir-faire dans la préparation de l’équipe au prochain déplacement à Mascara pour affronter l’équipe du SA Mohammedia. Ainsi, les Sang et Or ont disputé lundi un match amical contre la formation de Bir-Mourad-Raïs. Lors de ce match amical joué au stade Zioui, les Nahdistes ont montré de belles facettes de jeu. Le score final (3-2 en faveur du NAHD) dénote le réveil des attaquants. Siouane, El-Okbi et Hafid ont été les auteurs des trois réalisations et le dernier nommé confirme sa très bonne forme actuelle, faisant de lui l’un des meilleurs attaquants cette saison dans le camp nahdiste.

Source Le Soir d’Algérie A.B.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

sala 16/12/2010 14:48



Voila un article de l'ancien international algérien, enfant de la prestigieuse école du Nahd qui résume parfaitement la situation de ce grand club



Quelle sera l’équipe qui terminera l’hiver avec le titre
symbolique de champion de l’Aller ? Donnez votre avis









Le Pèlerin 17/12/2010 08:51



Re salut Sala,


Oui le NAHD a un glorieux passé


Je ne doute pas qu'il retrouvera sa place au sommet


Amicalement,


Henri