Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 18:20

Tipasa : Des embouteillages à cause du beau temps

embouteillage-wilaya-de-tipasa.jpg

La wilaya de Tipasa a drainé, ce week end, beaucoup de citoyens qui, profitant du beau temps ont investi tous les sites de loisirs. Tombeau de la chrétienne, forêt Saidia de Bouharoun, les parcs archéologiques, partout l’ambiance était à la détente. Au retour, la RN 11 ne pouvait pas contenir tout ce beau monde engendrant un bouchon monstre.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le beau temps a provoqué avant-hier à partir de 16h 30 un embouteillage monstre sur le tronçon de la RN11 reliant l’entrée est de la ville de Ain Tagourait (wilaya de Tipasa) jusqu’à la sortie ouest de Bouharoun en allant vers Bou-Ismail. D’aucuns, diront ici à Tipasa, que ce bouchon, long quand-même de plus de 7 kilomètres, est une scène normale en été ou à la rigueur pendant le printemps, «mais en hiver c’est pour ainsi dire l’exception qui contredit la règle habituelle», commente à ce propos Ahmed de Bou-Ismail.

La cause de l’embouteillage est, en effet, le nombre impressionnant des familles venues par centaines de véhicules de quasiment toutes les wilayas limitrophes de Tipasa pour y profiter du beau temps et de la montée du mercure. A vrai dire, tous les sites de loisirs ont été pris d’assaut à travers le territoire de la wilaya. Que ce soit au niveau des deux parcs archéologiques, le port et la forêt récréative du chef-lieu ou le tombeau de Cléopâtre de Séléné (tombeau de la chrétienne) ou encore à la forêt Saidia de Bouharoun, l’ambiance était à la détente et au farniente. «Après toute une semaine marquée par un temps vraiment maussade, il était temps pour qu’on puisse enfin sortir de la maison et profiter de l’air pur dans cet endroit paradisiaque», tient à souligner un père de famille d’Alger rencontré à la forêt récréative de Tipasa. Tout de même, l’affluence enregistrée durant le dernier jour de ce week-end a démontré une fois de plus que la RN11 ne peut, à priori, plus contenir les centaines de voitures qui l’empruntent.

«Je crois que les habitudes des familles algériennes en ce qui concerne le planning de leurs loisirs opèrent un changement profond. Si dans un passé pas loin, les familles limitaient uniquement leurs sorties en période estivale pour rejoindre les plages sécurisées, aujourd’hui avec le retour palpable de la sécurité, les citoyens n’hésitent plus à se rendre dans les forêts pour peu que le beau temps soit au rendez-vous», dit à ce propos Mourad de Ain Tagourait. Et d’ajouter : «ce changement d’habitude exige par voie de conséquence une amélioration des conditions de bien-être des vacanciers à commencer par le développement d’un réseau routier capable de faciliter et de fluidifier la circulation vers les sites de loisirs».

Justement à propos de la décongestion du trafic routier sur la RN11, axe principale de la façade maritime de la wilaya, un projet d’une voie express est actuellement en phase de réalisation. Ce dernier une fois livré reliera Bou-Ismail à Cherchell sur une distance de 49 kms. «On a lu dans la presse que le tronçon de l’autoroute Bou Ismail -Tipasa sera mis en service en juin prochain. J’espère que ce délai sera respecté afin de permettre aux millions d’estivants qui choisissent Tipasa d’écouler de bonnes vacances», aime à répéter Sid Ali.

Source Horizons Amirouche Lebbal.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires