Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 09:02

Algérie – Tipasa – 11 août 2010 - Nouvelles en vrac

aquarelle_tipasa.jpg

 

Benbada impuissant face à la hausse injustifiée des prix

Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a effectué hier une virée d’inspection à Tipasa où il est allé s’enquérir, à la veille du Ramadhan, de la situation qui prévaut au marché de gros en fruits et légumes d’Attatba et de la vente au détail dans la principale localité commerçante de la wilaya.

Le ministre affirme ne pas comprendre la hausse injustifiée des marges bénéficiaires sur les prix des légumes au niveau des commerces de détail. « Mon collègue de l’Agriculture a pris des mesures pour entreprendre des opérations d’appoint afin d’atténuer la tension enregistrée sur les prix de la viande blanche et la viande rouge.

Néanmoins, pour le moment, la loi de l’offre et de la demande détermine les prix sur les marchés des fruits et légumes », a-t-il déclaré lors d’un point de presse. Evoquant, par ailleurs, le sujet d’adhésion de l’Algérie à l’OMC, il a affirmé : « Nous attendons la réponse de la commission chargée de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC, mais nous refusons le démantèlement de certains points proposés (les services, ndlr). »

Source El Watan

Le ministre du Commerce à Tipasa : «La viande reste chère pour les petite bourses»

250 opérations commerciales ont été lancées en 2009 dans le cadre du programme d’organisation du commerce, a affirmé hier le ministre du secteur, Benbada, lors d’une visite effectuée à Attatba, Hadjout et Tipasa où il s’est enquis de la marche des projets relevant de son département. Il a par ailleurs indiqué qu « un programme de modernisation des infrastructures de commerce sera concrétisé cette année par la création d’un organisme national public chargé de la gestion des marchés de gros. Il est prévu l’ouverture prochaine des marchés de gros de Damous et Cherchell. Ces nouvelles structures, a-t-il expliqué, vont apporter un plus aux consommateurs et alléger la pression sur ceux existants et  allégeront la pression sur le marché de gros d’Attatba devenu exigu et absorberont toute la production de la partie ouest de la wilaya ». L’ouverture du premier laboratoire national d’essai, en cours de réalisation dans la ville de Sidi Abdellah, complétera le dispositif. Sa  mission est de prendre en charge les aspects qualitatif et de contrôle des produits commercialisés en Algérie. M. Benbada a rappelé que son département ministériel encourage l’initiative locale. Le ministre du Commerce a souligné, lors d’un point de presse, que les directions de wilaya seront renforcées en moyens humains. 1500 cadres universitaires seront recrutés, chaque année, et ce jusqu’à 2014. Elles seront dotées  de véhicules dont 110 seront acquis prochainement, jusqu’à atteindre les 240 prévus dans le nouveau plan quinquennal ». Concernant la situation du marché à la veille du mois de ramadhan, le ministre s’est dit satisfait de la disponibilité des produits agricoles après sa visite au marché de gros de Attatba. «Les prix sont accessibles et les produits alimentaires sont disponibles en grande quantité. Toutefois, le prix de la viande reste cher pour les petites bourses », a-t-il reconnu ».« L’Etat a pris en charge cet aspect en important de la viande congelée », a-t-il conclu.

Source Horizons

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires