Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 16:40
    Levée de tabou ?
grappe raisin
 
C’est dans une ambiance festive que le wali de Boumerdès, Kamal Abbas, accompagné d'une forte délégation, a inauguré, avant-hier, la fête du raisin organisée par la municipalité de Sidi Daoud en collaboration avec la direction des services agricoles de Boumerdès. Une première dans l'histoire de cette région verdâtre où les vignobles couvrent la majeure totalité des superficies agricoles. Pour preuve, 32% des terres agricoles sont occupées par les cultures assolées et 68% par les cultures pérennes, dont 65% par les vignobles.
Cette première édition de la fête du raisin a tenu toutes ses promesses avec la forte participation des exposants avec plus de 30 viticulteurs, des distributeurs de produits agricoles et le flux de visiteurs dont des commerçants et des mandataires venus de différentes wilayas et notamment de l'est du pays, Sétif, Bordj Bou-Arréridj et Blida.
Cette manifestation est une aubaine pour les viticulteurs pour présenter leurs produits, les différentes variétés de raisin cultivées et exhiber les potentialités agricoles, notamment de la viticulture, dont disposent les régions orientales de la wilaya, Bordj-Ménaiel, Naciria, Baghlia, Sidi Daoud, Cap Djinet. La commune de Sidi Daoud, faut-il le signaler, est une région à vocation agricole. Elle est réputée pour ses vastes superficies de vignobles et ses différentes variétés de raisin de table appelées par les viticulteurs la sabène ou dabouqui et introduites ces dernières années. Cette variété qui est de la famille du muscat est importée du Moyen-Orient, indique-t-on. Outre la sabène, d'autres variétés ont été plantées dans cette région ; il s'agit de la cardinale et la red glob qui ne couvrent que 10 ha pour chacune d’elles, contre 1 632 ha pour la sabène. La red glob, récemment importée d’Italie, est une nouvelle variété de raisin de couleur noire au goût très apprécié, selon un viticulteur. Il est à rappeler que la municipalité de Sidi Daoud, hormis l'agriculture, ne dispose d'aucune industrie. La population locale ne vit que de l'agriculture.
Elle compte à son actif pas moins de 1 198 exploitants agricoles offrant une main-d'œuvre de 3 162 emplois dont 2 735 permanents. Avec le nombre croissant d'exploitants viticoles et les nouvelles plantations ne serait-il pas plus judicieux, comme tiennent à le souhaiter certains viticulteurs, de songer à la création d’une zone d'activité et l’implantation d'une conserverie ou usine de transformation de produits agricoles. Selon le directeur des services agricoles, la wilaya de Boumerdès couvre à elle seule 40% de la production nationale et alimente en produits viticoles plusieurs wilayas du pays. Ce dernier a déclaré sur les ondes de la radio locale que pour l'année en cours l'on s'attend à une récolte de pas moins de 2400 000 quintaux de raisin, toutes variétés confondues. Il est à rappeler que la quasi-totalité des agriculteurs qui ont déserté la région après la décennie noire ont regagné leurs biens et leurs terres et se sont engagés dans la viticulture, témoigne-t-on.
Source Le jour d’Algérie A. Kichni
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires