Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 17:04

Tipasa / Ramadhan : Plus de 5 milliards de centimes au profit des nécessiteux

mendicite

Dans le cadre de la solidarité Spécial ramadhan, les communes de Fouka et Hadjout qui comptent le plus grand nombre de bénéficiaires, recevront, à ce titre, les enveloppes les plus importantes, comparativement avec les autres circonscriptions de Tipasa.

Afin de prendre en charge les opérations de solidarité prévues durant le mois sacré de Ramadhan dans la wilaya de Tipasa, les autorités comptent consacrer une enveloppe financière de 5 milliards de centimes, à savoir 2 milliards proviennent des fonds de wilaya, 2,71 milliards des budgets communaux et le reste, soit 302,5 millions de centimes octroyés par le ministère de la Solidarité nationale.

La liste des personnes, au demeurant pas encore définitive, ouvrant droit à ces aides à travers les 28 communes de la wilaya comprend 22 232 citoyens vivant dans la précarité.
On y a recensé, en effet, les catégories bénéficiaires des programmes sociaux de l’Etat, les familles nécessiteuses ayant fait l’objet d’enquêtes sociales ainsi que d’autres franges vulnérables.
Pour ce qui est des bénéficiaires des programmes sociaux, représentant la catégorie la plus importante, en termes de nombre, concernée par les opérations de solidarité au cours du mois de jeûne, elle englobe 21.985 personnes: 11882 bénéficiaires de l’allocation forfaitaire de solidarité (AFS), 3816 bénéficiaires de l’indemnité des activités d’intérêt général (IAIG), 3105 bénéficiaires de l’allocation réservée pour les handicapés à 100% ainsi que 3230 nécessiteux sans aucune couverture sociale.
A ceux-là s’ajoutent 247 familles vivant dans la précarité qui bénéficieront d’aides matérielles. A titre de rappel, l’année dernière, indique un document de la DAS, 23.433 familles avaient bénéficié des opérations de solidarité initiées par les pouvoirs publics, alors que le nombre des familles nécessiteuses, à travers la wilaya de Tipasa était évalué, en 2010, entre 25.000 à 30.000. Toujours dans le cadre de la solidarité Spécial ramadhan, les communes de Fouka et Hadjout qui comptent le plus grand nombre de bénéficiaires, recevront, à ce titre, les enveloppes les plus importantes, comparativement avec les autres circonscriptions de Tipasa.  On a consacré, ainsi, à chacune d’elles une dotation de 500 millions de centimes. Par daïra, en revanche, ce sont Hadjout et Koléa, avec chacune 700 millions de centimes, qui sont classées en première position. S’agissant de l’opération ‘’Couffin de ramadhan’’, constitué de produits d’alimentation de base, entre autres, les pâtes, l’huile, semoule, sucre, tomate en conserve, café et  lentilles, son prix variera entre 4.000 et 5.000 DA.
En plus de la distribution des couffins, les pouvoirs publics prévoient d’offrir 25.000 repas dans les restaurants Errahma.
A ce titre, la Direction de l’action sociale révèle que cinq restaurants ouvriront leurs portes dès le début de ramadhan.
Trois seront pris en charge par les autorités locales respectivement à Hadjout, Cherchell et Koléa, le quatrième à Menaceur qui sera géré par les associations et le cinquième et dernier à Fouka par les particuliers.

Source Horizons Amirouche Lebbal.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires