Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 06:52

Algérie - Tipasa - Un livre blanc sur le littoral
tipasa-la-corniche.jpg

Environnement n L’identification des projets du Plan d’aménagement côtier algérois (Paca), concernant les wilayas de Tipasa, de Boumerdès et d’Alger, a été le thème d’une rencontre qui s’est tenue récemment dans la wilaya.
Cette rencontre a vu la présence des directeurs de la diversité biologique du milieu naturel, des sites et du littoral, de la sous-directrice du littoral et des zones humides au ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme (Matet), des responsables des directions de l’environnement et du tourisme, ainsi que ceux du Commissariat national du littoral (CNL).
Elle a permis de passer en revue les projets du Paca, en insistant sur leur validation et le choix selon leur importance, tout en signalant ceux déjà pris en charge par d’autres secteurs afin de procéder à leur lancement.
Le responsable de la biodiversité au MATET a mis l’accent sur la mise en œuvre du livre blanc. De son côté, le bureau d’études portugais DHV FBO a exposé les projets du Paca qui sont au nombre de 12 pour la wilaya de Tipasa, 4 pour Alger et 4 pour Boumerdès et qui feront l’objet incessamment de cahiers des charges en vue de leur lancement. La rencontre régionale a également permis d’aborder la question de la coordination interservices, en particulier avec les antennes de wilaya du CNL qui ne collaboraient pas jusque-là avec les directions de l’environnement et les responsables locaux dont la mission est de prendre des mesures pour remédier aux problèmes soulevés.
Le directeur du CNL a rappelé que sur les 14 antennes programmées à l’échelle nationale, 4 sont déjà installées et parmi celles-ci seule l’antenne de Tipasa est réellement fonctionnelle. L’autre point abordé lors de la rencontre des responsables de l’environnement et du tourisme des trois wilayas a concerné les actions entreprises au niveau local pour préserver le littoral, l’application de la loi relative à sa protection, en particulier sur la bande des 100 à 300 mètres, les sites retenus pour les projets d’investissements en matière de conchyliculture et de pisciculture qui doivent faire l’objet d’études d’impacts, selon les instructions du Matet.
Après la présentation d’un bilan diagnostique par wilaya, la rencontre a été clôturée par la question de la mise en œuvre du livre blanc sur l’état réel du littoral qui sera distribué aux membres de la commission intersectorielle du Paca en vue de l’éradication de tous les points noirs signalés.
Les plans d’aménagement côtier, qui entrent dans le cadre du PAM (Plan d’aménagement méditerranéen), ont pour objectif de maîtriser et de réduire les retombées négatives du développement sur le littoral et les ressources côtières et de protéger le milieu marin.
Concernant le PAC algérois auquel est rattaché la wilaya de Tipasa, celui-ci s’étend de la baie de Zemmouri à celle du mont Chenoua, marquées par les mêmes indicateurs, à savoir une occupation anarchique du littoral, une surexploitation des ressources et une dégradation du milieu qui se manifeste par la présence de zones de rejets et de piétinements.
Source El Watan R.L. APS
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires