Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 04:08

Issaâd Rebrab (Cévital) chez Hollande

Issaad-Rebrab.jpg

 

L’homme d’affaire algérien et patron de Cévital, Issaâd Rebrab, a été reçu, hier, par le président Français, François Hollande, en marge du Conseil stratégique de l'attractivité qui s’est tenu à l’Elysée. Rebrab fait partie des 34 partons étrangers qui ont pris part à cette rencontre présidée par François Hollande et son Premier ministre.

« Je vous remercie avec beaucoup de franchise pour l’effort qui a été le vôtre de venir dialoguer avec les membres du gouvernement ici présents ; autour du Premier ministre, hier soir au cours d’un long dîner ; et encore tout au long de la matinée. Nous avons besoin de cette confiance, car chaque fois qu’il y a un investissement en France, il y a la marque d’une relation qui va se créer entre notre pays et une entreprise venant de l’étranger », a déclaré le président Français dans son allocution prononcée à l’occasion. Une longue allocution à travers laquelle il a étalé les attentes de la France de cette rencontre et des investisseurs étrangers. « Il y a 20.000 entreprises étrangères installées en France. Elles représentent 2 millions d’emplois, ce qui veut dire qu’un salarié sur sept, dans le secteur marchand, est aujourd’hui un salarié d’une entreprise étrangère. L’investissement étranger a représenté, chaque année en France, près de 20 milliards d’euros, c'est-à-dire que 10 % de l’investissement total vient de capitaux qui ont, à un moment, décidé de se fructifier en France », a-t-il notamment signifié.

Tout en citant quelques exemples d’entreprises étrangères qui se sont installées dans son pays, ces quelques dernières années, Hollande a annoncé, dans son opération séduction envers les investisseurs dont l’Algérien Rebrab une série de mesures et de décisions pour encourager ces derniers à venir s’installet en France. « Pour accueillir des investissements, il vaut mieux accueillir des investisseurs, c’est très difficile de distinguer les uns des autres, c’est pourquoi nous devons mieux recevoir les innovateurs et les créateurs, c’est le principe du « Passeport talent », qui offrira une durée de séjour en France de 4 ans pour les jeunes diplômés qualifiés, les créateurs, les investisseurs, les mandataires sociaux, les travailleurs hautement qualifiés, toutes ces personnes dont nous avons besoin en France et qui ne doivent pas se retrouver entravées par je ne sais quelle procédure », indiquera Hollande qui poursuivra :

« J’ai également voulu que les étudiants et les chercheurs étrangers, puissent être accueillis plus facilement en France, ils bénéficieront d’une carte de séjour dont la durée correspondra exactement à celle de leurs études ou à celle de leurs recherches, et il est démontré que des étudiants, ou des chercheurs, au terme de leur parcours, investissent, créent, entreprennent, dans le pays qui les a accueillis. C’est vrai pour les Français qui se rendent à l’étranger, c’est également vrai pour les étrangers qui viennent étudier en France ».

Il annonce en outre que « dès 2015, le régime de la TVA applicable aux entreprises importatrices, sera simplifié, et cette mesure permettra la présence, le développement d’entreprises étrangères dans nos ports et dans nos aéroports ». Hollande a indiqué, en outre, que « la France n’a pas peur de s’ouvrir au monde ».

Source La Dépêche de Kabylie

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires