Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 17:09

Tipasa-APW : les élus se penchent sur le secteur de la pêche

poisson algerie

Depuis hier, les membres de l’APW de Tipasa sont réunis en session ordinaire de deux jours pour examiner des dossiers relatifs à différents secteurs d’activités. L’un des points essentiels soumis aux élus est l’adoption du budget supplémentaire de l’année en cours. Othmane Rachid, le président de l’APW, a précisé que la balance des dépenses et des rentrées consignées dans ce budget est équilibrée. Les membres de l’APW adopteront aussi le transfert de deux crédits de payement d’un chapitre à un autre. L’intervention de la directrice de l’Action sociale a porté sur les préparatifs des opérations de solidarité pendant le Ramadhan. L’autre point concerne la situation qui prévaut dans le secteur de la pêche. Un créneau considéré parmi les vocations économiques premières de la wilaya. Le bilan de la direction de la Pêche et des Ressources halieutiques met en exergue les investissements publics colossaux du secteur depuis 2001, et ce, pour relancer ses activités et promouvoir d’autres filières, à l’instar de l’aquaculture et la pêche continentale. Toutefois, le président de l’ APW a souligné que les performances réalisées par le secteur, notamment en matière de production, ne reflètent pas encore les objectifs escomptés. Cela dit, la moyenne annuelle de production de la pêche, indique le rapport soumis aux débats, peut atteindre dans les meilleurs cas les 12.000 tonnes. Outre le secteur de la pêche, il est question du dossier relatif à l’intégration de terres agricoles déclassées dans le périmètre urbain. Par ailleurs, au début des travaux, le groupe RCD avait claqué la porte de l’APW pour protester contre l’introduction d’un nouveau point dans l’ordre du jour relatif à la restructuration des instances de l’APW. «C’est un point qui a été rajouté à l’ouverture des travaux, sans qu’on soit au préalable avisé. Séance tenante, nous avons demandé un point d’ordre qui a été, sans raison valable, refusé. Devant cette situation que nous qualifions de mépris, nous avons pris la décision de nous retirer», explique Bellizim Ouahid, membre de l’APW et responsable du bureau régional du RCD à Tipasa.

Source Horizons Amirouche Lebbal.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires