Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 05:26

13e salon de l’automobile d’Alger - les f0 débarquent à Alger

De petites chinoises contre de petites françaises

La marque BYD voit grand avec des véhicules à dimensions modestes mais à desseins hautement plus importants.

De petites voitures venues de loin, de très loin, du continent asiatique, plus précisément de Chine. Petite, chinoise et venue de loin ne sont pas perçues comme des handicaps. Au contraire, tout ou presque est fait pour favoriser l’expansion des F0 (elle ne pouvait pas s’appeler F1 car l’acronyme est déjà utilisé pour désigner la Formule 1). En tout cas, Nacim Mameri, chargé de marketing chez Carex, entreprise du groupe Achaïbou, qui commercialise aussi Ford et KIA, entre autres, a plein d’ambition pour cette citadine 4 portes proposée pour la première fois aux Algériens lors de cette 13e édition du Salon de l’automobile d’Alger. Même la présentation qui en est faite par le constructeur ne laisse pas indifférent.

Elle est présentée sous son visage le plus souriant. Pour cela, le constructeur compte aussi sur les aspects extérieurs qui attirent le regard. On met en évidence ses phares qualifiés de vivants. On ajoute à cette description son profil conçu pour offrir des propriétés aérodynamiques. Le tout est censé donner à la F0 de BYD son look animé. En outre, elle décline d’autres petits détails destinés à la rendre, aux yeux du client, plus confortable et plus chaleureuse. C’est au design intérieur du véhicule qu’est dévolu cette mission. Les sièges arrière peuvent être totalement rabattus, augmentant considérablement le volume ajoutant ainsi à la capacité du coffre. C’est dire que rien n’est laissé au hasard pour concurrencer des petites voitures de marques françaises. C’est d’ailleurs clairement l’objectif affiché par le concessionnaire qui a pris le pari d’introduire ce modèle en Algérie. Le prix est tout aussi attractif avec 765.000 DA en toutes options (ABS, airbags, feux antibrouillard, climatisation, direction assistée, vitres électriques et radio CD). La version de base est à 695.000 DA mais, la climatisation, la direction assistée, les vitres électriques et la radio CD sont tout de même compris. A côté de cette petite voiture, on retrouve un autre modèle plus imposant. C’est la F3. Elle est très appréciée par une certaine catégorie de fonctionnaires activant dans certaines institutions prestigieuses, ce qui représente, en quelque sorte, autant de prescripteurs qui s’ajoutent au réseau de distribution de Carex. La marque BYD est présente en Algérie depuis plusieurs années et elle était même présente au Salon de 2007. La F3 n’a été proposée à la vente qu’en 2008. Et elle est déjà écoulée à 400 unités. Les chauffeurs de taxi et les pères de familles sont aussi des adeptes de ce modèle. C’est un cinq places doté d’un moteur Mitsubishi 1,6 l. Il est également décliné en version avec plusieurs options comme le système de freinage ABS, un double airbag et des lève-vitres électriques. Son prix est de 880.000 DA.

Au Salon, elle bénéficie d’une remise de 40.000 DA. Les clients ont le choix de partir avec une assurance tous risques pendant une année chez la Caat. C’est d’ailleurs la compagnie d’assurance avec laquelle toute la marque est conventionnée. L’affluence pour l’obtention de ce véhicule est telle qu’il n’en reste plus en stock que le coloris bordeaux.

Le même sort était réservé à un autre modèle de la même marque commercialisé par Carex de 2005 jusqu’en 2008. Il s’agit du Flyer qui apportait pour ses propriétaires un rapport qualité/prix satisfaisant.

La F0 est censée connaître le même succès auprès des étudiants, des femmes et des petites familles en quête d’un moyen de transport qui les dispensent des désagréments des transports en commun.

Les acquéreurs du véhicule n’auront pas de souci à propos de la pièce détachée. Des livraisons sont attendues dès la fin de l’année. Un centre important de service après-vente est installé à Alger pour répondre aux demandes des utilisateurs, assure Nacim Mameri.

Source l’Expression Ahmed Mesbah

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires