Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 06:54

Le NAHD: Une fulgurante ascension

NAHD

 

 

Le NAHD aura fait un retour rapide parmi l'élite et c'est tout Hussein-Dey et les quartiers environnants qui sont en fête. La victoire acquise devant le CRT a permis aux «sang et or» d'assurer l'accession avant l'heure en Ligue 1. Les coéquipiers de Hafid, l'auteur du but victorieux contre la lanterne rouge du groupe, ont poussé un grand ouf de soulagement à la fin de cette rencontre car on appréhendait énormément ce rendez-vous en raison de la tension toujours persistante au sein de la population après les poursuites judiciaires lancées contre des supporters de l'équipe et qui attendent d'être jugés suite aux incidents qui ont émaillé la fin de la rencontre face au RCK. Maintenant on attend avec impatience un dénouement heureux de cette affaire afin que la fête soit totale à Hussein-Dey et ce après une saison harassante et pleine d'embûches.
On se rappelle que le NAHD avait mal entamé la phase « aller » du championnat durant laquelle il avait enregistré des résultats en dents de scie sous la houlette de l'entraîneur Kourdi qui a été malchanceux dans sa mission en raison des multiples problèmes qui se posaient en particulier ceux liés aux finances. Fort heureusement, le président Manaâ et ses collaborateurs ont réussi à débloquer la situation en dénichant des contrats de sponsoring. Le club a eu aussi la main heureuse en recrutant l'entraîneur Mustapha Heddane qui a réussi à provoquer le déclic. Heddane dont la prise de fonction a coïncidé avec la fin de la phase retour avait, en technicien avisé, axé au départ le gros de son travail sur le plan physique avant de s'attaquer au volet tactique.
Doucement mais sûrement, la machine se mit en marche et du coup le NAHD enregistra une série de résultats positifs qui le propulsèrent dans le peloton de tête prenant même les commandes du groupe avant d'être délogé. Sur sa lancée, le NAHD s'est fixé comme objectif de terminer le championnat sans concéder de défaite. Même si les camarades du capitaine Gana restent sur un nul concédé à Boufarik face à l'USMBA, il n'en demeure pas moins que le groupe est déterminé à ne pas revenir bredouille de Constantine lors de la dernière journée qui le mettra aux prises au CSC.

Source Le Quotidien d’Oran M. Lamine

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires