Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 05:07

Ils ont déposé leur dossier d'agrément

OULD KABLIA

 

Ils sont une quinzaine de nouveaux partis à avoir déposé leur dossier d'agrément auprès des services du ministère de l'Intérieur, selon Daho Ould Kablia qui a promis que ces derniers seront étudiés "dans les meilleurs délais".

Ces nouveaux partis ont-ils le temps de se préparer pour les élections législatives prévues pour le printemps prochain, comme annoncé par le chef de l'Etat lors du Conseil des ministres ? Le ministre de l'Intérieur qui s'exprimait hier en marge d'une plénière au Conseil de la nation consacrée aux débats du projet de loi organique sur les partis politique pense que cela dépend de l'organisation de chaque formation politique. "Le retard leur incombe", se défend le ministre, dans la mesure, où, affirme-t-il, le dossier de chaque parti sera étudié dans les meilleurs délais". Révélant que plusieurs partis prétendant à l'agrément se "sont retirés", le ministre de l'intérieur dira qu'il restera "une quinzaine de dossiers à étudier". " Si ces partis ont des dossiers complets, il pourraient participer aux élections", a-t-il encore dit, une fois l’ agrément acquis

A ce propos, le ministre qui répondait aux interrogations des sénateurs a expliqué que les délais exigés dans le nouveau texte, notamment pour l'agrément ou la tenue du congrès sont des délais maximums. "Ceux qui ont des dossiers complets qui répondent aux dispositions légales, peuvent avoir leur agrément en moins d'une semaine", a rassuré Ould Kablia. " Nous n'avons aucune raison de retarder le processus", a-t-il encore dit, rappelant que les partis ayant déposé leur demande d'agrément avant le nouveau texte, n'ont plus besoin de refaire leur dossier. "Il suffit de les mettre en conformité avec le nouveau texte", précisera Ould Kablia qui rappellera les facilités accordées aux nouveaux partis à la faveur du nouveau texte qui exige désormais des pouvoirs publics de justifier leur réponse en cas de refus d'agrément ou encore le droit au recours accordé à ces formations. Cependant, les nouvelles formations politiques ne peuvent prétendre à l'agrément avant l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, a précisé le ministre.

Dans un autre registre, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales a affirmé que tous les textes réglementaires liés à la préparation des prochaines élections législatives prévues au printemps 2012 "seront prêts dans moins de 15 jours". L'ensemble de ces textes réglementaires seront finalisés à la clôture de la session d'automne du Parlement, a-t-il précisé en réponse à une question des journalistes. Interrogé par ailleurs sur la surveillance des élections prochaines, Daho Ould Kablia qui a rappelé les propos du chef de l'Etat lors du Conseil des ministres a souhaité que les organismes internationaux sollicités (Ligue arabe, Union africaine, Organisation de la Conférence islamique, Union européenne et ONU) envoient le "maximum possible" d'observateurs, dont la présence est une exigence de la classe politique à laquelle le Président de la République avait répondu favorablement et réitéré par là même, sa détermination à veiller à la réunion de toutes les garanties de transparence des prochaines élections législatives.

Source Les Débats Sofiane Aït Mohamed

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires