Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 23:36

Algérie - Tipasa : L’agriculture redémarre à Sidi Semiane

agriculture-sidi-semiane.jpg

Le désenclavement de Sidi Semiane a contribué à la relance de l’agriculture qui demeure, pour la population locale, l’une des sources primordiales de la vie dans ces contrées reculées.

La commune de Sidi Semiane, agglomération montagneuse à vocation agricole située à presque 20 kilomètres de Cherchell au chef-lieu de daïra, a bénéficié cette année d’une enveloppe budgétaire de 4,2 milliards de centimes pour la concrétisation de plusieurs projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) touchant en tout vingt douars.

L’impact premier escompté de ces opérations est de consolider la relance du secteur agricole local qui a bénéficié de mesures similaires en 2009 avec le lancement de PPDRI dans 14 localités secondaires où résident 703 familles. Les opérations réalisées l’année dernière ont permis la création de 242 emplois liés directement ou indirectement à l’agriculture. Pour 2010, les pouvoirs publics projettent de générer 244 postes d’emploi. «Les PPDRI inscrits au titre de l’exercice 2010 permettront, d’une part la prise en charge de 296 ménages et de l’autre la création de 244 emplois nouveaux. Il sera question d’entreprendre des actions, notamment celles liées à la réfection des banquettes sur 40 hectares, des travaux sylvicoles sur 200 hectares et la correction torrentielle de 100 M3.

Par ailleurs, 240 têtes de caprins, 950 ruches pleines seront mis à la disposition des agriculteurs locaux, en plus du projet de plantation de 246 hectares d’arbres fruitiers» dira à ce propos, Badjou Mohamed, le chargé de communication de la wilaya. Seulement, force est de reconnaître que la concrétisation des PPDRI, synonyme d’un essor prometteur pour l’agriculture locale et le recouvrement durable de la vocation première de toute une région étouffée par l’enclavement des années durant, a été rendue possible grâce particulièrement aux efforts entrepris par l’Etat, notamment dans le cadre des plans quinquennaux précédents.

En effet, l’Etat a entrepris un ensemble de programmes multisectoriels visant la stabilisation des populations dans leurs douars d’origine sur le territoire de la commune et partant, réunir un environnement suffisamment propice à la relance du développement local.

Les pouvoirs publics se sont attaqués, entre autres, aux problèmes que pose le déficit en matière de routes. La réhabilitation et le renforcement du maillage routier réalisés ont permis donc non seulement des liaisons directes entre le chef-lieu de la commune Sidi Semiane avec ses différentes localités secondaires, mais aussi avec les autres communes voisines, évitant ainsi aux usagers de faire tout un détour via la RN 11 pour rejoindre ensuite, à titre d’exemple, l’agglomération de Menaceur, située dans la daïra mitoyenne de Sidi Amar. Le raccourcissement des distances entre les communes montagneuses de cette partie de la wilaya a, en plus de l’effet d’optimisation du temps de la circulation des citoyens d’une agglomération à une autre, favorisé l’émergence de nouvelles voies de transports de marchandises et d’acheminement de produits agricoles dans des douars réputés pour leurs accès difficiles. Toujours dans le volet de l’amélioration du cadre de vie des citoyens, les autorités ont réalisé des programmes de construction de logements tous types confondus, notamment la réalisation de 430 logements ruraux et 50 logements sociaux en cours d’achèvement. «Le plan d’occupation du sol (POS) adopté a permis à cette localité de bénéficier d’équipements publics pour améliorer les conditions de vie des citoyens. Ces actions intégrées ont contribué à changer le visage de la région, avec la réalisation d’une bibliothèque, d’une salle de lectures et l’aménagement d’une place publique dotée de mobiliers urbains. Aussi, un internat de 200 lits dans le nouveau CEM a été achevé» ajoute Mohamed Badjou. En somme, le désenclavement de Sidi Semiane a contribué à la relance de l’agriculture qui demeure pour la population locale l’une des sources primordiales de la vie dans ces contrées reculées.

Source Horizons Amirouche Lebbal.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> <br /> Souhaitons leurs de réussir ! GENEVIEVE -<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre