Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 08:12

Sites archéologiques à Tipasa : L’APW adopte le plan de protection

ruines romaines tipasa

 

Au cours de la deuxième journée de l’ultime session de l’année en cours, les membres de l’APW de Tipasa ont, après la lecture du rapport par le directeur de la culture, débattu et procédé à l’adoption de la troisième et dernière phase de l’étude d’établissement du Plan de protection et de la mise en valeur des sites archéologiques (PPMVSA) de la ville de Tipasa.

En effet, ce projet, considéré comme une première en Algérie, a été inscrit en 2006 et doté initialement d’une enveloppe financière d’un milliard de centimes. Le lancement effectif de l’étude du PPMVSA est intervenu le 23 décembre 2008, après la réévaluation de sa dotation à 1,5 milliard de centimes.

Ce qu’il faut savoir et comme le souligne d’ailleurs le directeur de la culture, lors de son intervention d’hier, le PPMVSA de Tipasa revêt, au-delà du corollaire direct de sa mise en œuvre sur la protection et la mise en valeur du patrimoine archéologique local, une importance d’envergure nationale, sachant  que c’est sur la base de sa réussite que dépendent en quelque façon la bonne réalisation des opérations similaires à travers les autres sites archéologiques du pays, dont sept sont classés patrimoine mondial par l’UNESCO. Autrement dit, ce projet sera une référence pratique devant permettre d’optimiser l’élaboration des autres plans du même genre. Cela dit, le PPMVSA de Tipasa est, selon le directeur de la culture, un outil juridique prescrit par la loi 98/04 dont les modalités d’application sont stipulées dans les textes du décret exécutif 03/323 en date du 5 octobre 2003 et opposable à tous les tiers.

C’est aussi un instrument urbanistique qui ne remplace aucunement le PDAU (Plan directeur et d’aménagement urbain). En revanche, il s’y intègre parfaitement dans l’optique, d’une part, de définir d’une manière concise et scientifique les règles générales de l’aménagement en son sein ainsi que ses servitudes, et de l’autre de déterminer la désignation des créneaux d’activités qui y seront projetés. En somme, le PPMVSA de Tipasa qui s’étale sur une superficie de 48,5 hectares (Sainte Salsa et le Parc archéologique ouest, communément appelé les ruines romaines) et doté d’un périmètre de protection de 123,85 hectares, aura pour mission donc, comme son nom l’indique, la protection et la mise en valeur du patrimoine archéologique inestimable de Tipasa qui, au demeurant regorge de richesses historiques reflétant des sédiments entiers de civilisations antiques ayant marqué leur passage ici.

La volonté affichée par les pouvoirs publics, ces dernières années notamment, pour la réhabilitation et la sauvegarde de ce genre de patrimoine, contribuera indéniablement à dépoussiérer une partie non négligeable de notre mémoire collective. Sur le même registre, le directeur de la culture a confié qu’une enveloppe de 80 millions de dinars a été dégagée dans le cadre des futurs travaux d’aménagement et la mise en valeur des sites archéologiques locaux.

Source Horizons.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires