Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 05:45

L’après-pétrole se profile à l’horizon

energie_solaire.jpg

 

L’Algérie, riche en gaz et en pétrole, compte changer sa stratégie énergétique. Elle semble vouloir s’inscrire dans cette logique et trouver, comme les pays développés, une alternative en déployant principalement les énergies renouvelables.

La prédiction des spécialistes met en garde les gouvernements du globe que le pétrole et le gaz vont être épuisés pour certains en 2015 et pour d’autres en 2040. Aussi, est-il temps de se préparer pour l’après-pétrole. Dans cette optique, la société Batimatec Expo et l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’Energie (APRUE), organisent, le premier Salon international des énergies renouvelables et de la maîtrise d’énergie, lequel se tiendra du 11 au 15 octobre 2010, au Palais des expositions de la Safex, des Pins Maritimes à Alger. Cette première manifestation du genre, entièrement dédiée aux énergies alternatives, est organisée avec plusieurs organismes nationaux et étrangers impliqués dans la promotion et le développement de ces nouvelles sources d’énergie. Ce salon des industries et procédés d’exploitation des énergies renouvelables regroupera, selon les organisateurs, «un grand nombre d’exposants, fournisseurs et prestataires de services du domaine et plus particulièrement celui lié aux technologies énergétiques innovantes». 
Cette manifestation «sera l’occasion de faire le point sur les technologies les plus récentes et ouvrir de nouvelles perspectives de coopération nationale dans les domaines de la recherche, du développement technologique et de la formation spécialisée», selon un responsable au niveau de Batimatec. A noter également parmi les présents de marque les responsables d’organismes et centres de recherche et développement et de formation. Il est attendu que leur présence permette d’offrir les solutions tant attendues en matière de développement des compétences nationales et de la maîtrise de projets énergétiques. Selon  toujours la même source et dans le cadre des contacts qu’auront les nationaux avec les étrangers, «il sera aussi question de transfert de technologies». Les solutions adoptées en Occident, notamment dans des pays tels que l’Allemagne, «pourront contribuer à l’émergence progressive d’une industrie nationale qui prendrait en charge la fabrication des équipements nécessaires à la production de l’énergie solaire par le biais de la fabrication des panneaux solaires». Toujours dans le cadre de la rationalisation de l’utilisation de l’énergie renouvelable, il y a lieu de rappeler que l’Aprue a déjà mis en œuvre le programme «ECO-BAT» qui consiste à introduire l’efficacité énergétique dans le bâtiment. Cette agence a signé en mai dernier une convention de partenariat avec onze Offices de promotion et de gestion immobilières.
La convention a défini les conditions et modalités d’intégration des mesures d’efficacité dans 600 logements pilotes répartis sur les différentes zones climatiques du pays et prévoit le financement par le Fonds national pour la maîtrise de l’énergie (FNME) des surcoûts induits par l’efficacité énergétique.

Source Horizons Abbas A. H.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires