Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 05:30

Algérie - Tipasa, rentrée scolaire - 134 212 élèves attendus

aquarelle_tipasa.jpg

 

134 212 élèves, tous paliers confondus, sont attendus pour la rentrée scolaire 2010-2011 dans la wilaya de Tipasa, qui réceptionne de nouveaux établissements avec l’ouverture de 11 cantines scolaires, 4 demi-pensions et un internat de 200 lits.
C’est lors des tournées d’inspection des chantiers des nouvelles infrastructures scolaires au niveau de toutes les daïras de la wilaya, d’est en ouest, que le wali de Tipasa, Mohamed Ouchen, s’est assuré de l’état d’avancement des travaux en cours. Ces infrastructures doivent être prêtes pour cette rentrée 2010-2011.
Un conseil de l’exécutif a d’ailleurs été consacré à ce volet pour accueillir dans de bonnes conditions les 134 212 élèves dans les différents niveaux et alléger la charge dans certains établissements scolaires. A l’ouest de la wilaya, trois établissements d’enseignement moyen seront ouverts aux élèves de Gouraya, Sidi Ghilès et Cherchell.
Le chef de l’exécutif a, d’autre part, supervisé 4 établissements secondaires d’une capacité d’accueil globale de 3800 nouvelles places pédagogiques, réceptionnés à Chaïba (800 places), Bou-Ismaïl (1000 places), Fouka (1000 places) et Merad (1000 places).
Cette dernière ville s’est dotée pour la 1re fois de son propre lycée, évitant ainsi aux jeunes lycéens les lourds déplacements vers Hadjout. Pour le primaire, 6 nouvelles écoles accueilleront leurs élèves à Bourkika, Koléa, Douaouda, Chaïba, Gouraya et Bou Ismaïl, en plus de 19 classes dans le cadre de l’extension au niveau des communes de la wilaya, pour réduire la surcharge des classes et surtout en finir avec le système de double vacation qui a fatigué les élèves autant que les enseignants.
Dans le volet restauration et hébergement, le wali a annoncé l’ouverture d’un internat de 200 lits au profit des élèves des douars relevant de la commune montagneuse et rurale de Sidi Semiane (Cherchell) et 11 nouvelles cantines scolaires, ainsi que 4 demi-pensions réparties sur les localités de Ahmeur El-Aïn, Sidi Amar, Hadjout et Aghbal.
La wilaya de Tipasa sera également dotée de 11 nouvelles salles et 4 terrains de sport pour préparer le terrain aux candidats des épreuves de l’éducation physique devenue obligatoire pour les examens de fin d’année des cycles moyen et secondaire.

Source Infosoir Souad Labri
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires