Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 06:46

Algérie - Ligue II - Le CSC et le NAHD en route vers la Ligue 1

100_0555.jpg

 

Le CS Constantine, victorieux à Mostaganem face à l’ESM (1-0), a consolidé samedi son fauteuil de leader à l’issue de la 23e journée du championnat de Ligue 2 de football, mais reste talonné de près par le NA Hussein Dey, vainqueur également de la JSM Skikda (4-1).

Tenus en échec mardi lors du derby face au MOC, les Sanafir ont bien réagi en allant remporter une victoire ô combien précieuse dans la course à l’accession sur un terrain où il est difficile de s’imposer. Un penalty de Derrahi à la 32e minute de jeu a permis aux Constantinois de conserver deux points d’avance sur le NAHD, au moment où le CAB, désormais ex-dauphin, se faisait accrocher à domicile par une coriace formation de l’O Médéa (0-0).

Le NAHD réalise une bonne opération en battant nettement la JSM Skikda (4-1), dont trois buts de son attaquant Hafid. Le CAB, qui avait mis fin mardi à la domination de son rival de toujours, le MSP Batna en remportant le derby des Aurès, n’a pas su confirmer ce résultat face à une équipe de Médéa qui est venue jouer crânement ses chances. L’ESM, 4e, a vu l’USM Bel Abbès, auteur d’un nul heureux à Merouana face à l’ABM (3-3), revenir à sa hauteur.

Les locaux, qui luttent pour le maintien avec leur peu reluisante 15e place, regretteront longtemps le penalty raté dans le temps additionnel de la rencontre. Le MSPB a essuyé, de son côté, sa seconde défaite en l’espace de quatre jours, en se faisant battre par le SA Mohammadia (1-2) qui, lui, a grimpé à la 11e place, à une unité de son adversaire du jour.

L’ASM Oran (6e) a raté une belle occasion de se rapprocher du peloton de tête après son décevant nul vierge «at-home» (0-0) contre le RC Kouba (8e), vendredi en ouverture de cette 23e journée. En bas de tableau, le MO Constantine a renoué avec la victoire, après plus de trois mois de disette, en disposant de la lanterne rouge, le CR Témouchent, sur le score de 2-0.

De son côté, le Paradou AC est revenu avec un précieux nul de son périlleux déplacement à Biskra face à l’USB (0-0) qui lui permet de distancer de trois points le premier relégable, l’ABM.

Source L’Expression R.S.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires