Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 05:53

L'heure du changement

changement

 

C'est parti! Pour les millions d'Algériens qui rêvent de changement, les élections du 29 novembre constituent une occasion inespérée pour imposer leur choix et redorer le blason des APC.

Considérées comme l'événement politique majeur de l'année, après les législatives du 10 mai, les élections locales constituent un sérieux test pour les Algériens et pour la classe politique qui rêvent de changement.
Surtout que - fait inédit - pas moins de 52 formations politiques seront à l'épreuve des urnes. Même si certains n'hésitent pas à qualifier le rendez-vous du 29 novembre de tournant décisif et de moment fort dans la vie politique du pays, d'autres essaient de semer le trouble dans l'esprit des Algériens en leur faisant croire que les jeux sont faits d'avance et les vainqueurs déjà connus.
Au-delà des 21 millions d'électeurs appelés à prendre part aux urnes, c'est le nombre des candidats à l'élection des APC qui a retenu l'attention des observateurs. Selon les chiffres officiels communiqués par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, 185.187 candidats sont portés sur les listes, contre 120.213 seulement en 2007, soit 64.974 candidats de plus. Ce regain d'intérêt pour les assemblées élues n'est pas limité qu'aux seuls candidats hommes, les femmes ont, elles aussi, effectué une prodigieuse remontée, passant de 3137 à 31.609 candidates, soit 28 472 de plus par rapport aux élections de 2007.
La tendance est également en hausse concernant les formations politiques engagées dans la bataille électorale, puisque leur nombre est passé de 30 à 52, soit 22 de plus, toujours par rapport à l'année 2007. Tout comme celle des listes qui ont dépassé largement le cap des 8000, alors qu'en 2007, leur nombre était nettement inférieur. Officiellement, 8 405 listes ont été déposées par les partis et les candidats indépendants. Les 52 partis se taillent la part du lion avec 7969 listes au total, alors que les candidats indépendants n'ont eu droit qu'à 177 et n'ont pas sollicité plus. Beaucoup ont préféré être parrainés par un parti politique plutôt que de prendre le risque de voir leur dossier invalidé ou rejeté. 5429 candidatures ont, d'ailleurs, été partiellement rejetées dont 43 par la justice qui a définitivement statué sur leur cas.
S'agissant des APW, la tendance est également à la hausse même si comparées à celles présentées pour les APC, les listes pour les Assemblées populaires de wilaya sont nettement moins nombreuses. Au total, 592 listes ont été validées dont 557 appartiennent à 50 partis politiques. 32.399 candidats sont en lice pour ces élections du 29 novembre, alors qu'en 2007 ils n'étaient que 20.029, soit 12.370 postulants supplémentaires. Plus du quart sont des femmes qui ont été dopées par les nouvelles dispositions arrêtées par l'Etat en matière de représentativité de la femme au sein des assemblées élues, puisque leur nombre est passé de 1564 en 2007 à 8 779 en 2012, soit 7215 candidates de plus. Parallèlement, le nombre des centres et des bureaux de vote a, lui aussi, augmenté. 11.517 établissements et 48.698 bureaux ont été réquisitionnés pour accueillir les deux événements. Tout compte fait, il n'y a que les bureaux de vote itinérants qui ont diminué, passant de 187 à 155.
Afin d'assurer une meilleure organisation et prévenir contre les risques de fraude, on a opté pour la stratégie la plus terre à terre qui consiste à aller à la rencontre des électeurs à partir de données fiables communiquées par les autorités locales, indiquant le lieu exact où campent les populations nomades.
D'ailleurs, on ne comprend pas pourquoi toutes ces suspicions de fraude et toutes ces critiques non justifiées à l'endroit de l'administration ou de certains partis dont on a peur qu'ils s'illustrent ou qu'ils rééditent le score des législatives du 10 mai.
Ceux qui doutent encore ou qui cherchent à masquer leurs faiblesses, en accusant à tort, soit l'Etat, soit les autres formations politiques, savent qu'ils ne peuvent plus tromper personne et qu'en agissant de la sorte, ils se font hara-kiri.

Source L’Expression Kaci Aggad

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

sala 06/12/2012 16:46


Moi je ne vois pas la fraude. Sauf les vaincus qui n'arrivent pas à drainer des foulles et à remplir une petite salle de cinéma justifient leur défaite par la fraude. Pour moi qui a toujours voté
RND cette fois-çi j'ai choisi un autre parti plus démocratique et nationaliste j'ai voté MPA de Benyounes Amara. Salut à toi Henri.

Le Pèlerin 10/12/2012 14:10


Salut Sala C’est déjà bien de voter Je suis en principe opposé à l’abstention Quant au MPA je ne connaissais pas… Je me suis renseigné…Très bien… Amicalement, Le Pèlerin


mehdi assem 02/12/2012 13:20


la fraude est un crime en islam mais les hypocrites ne compennent pas preuve ou pas de preuve ALLAH a tout vu donc normal ALLAH punit les communes de ces fraudeurs et les fraudeurs par ces
inondations tempête de neige séisme grêlons 500g foudre accident de la route sida grippe porcine arret cardiaque la fraude depuis 1962 a ce jour trop trop c'est trop donc a ALLAH de punir ces
criminels ils ont dépasser pharaon et satan

Le Pèlerin 02/12/2012 20:23


Bonsoir Mehdi Assem, La fraude est une faute, quelque soit la religion Toutefois la religion est source de conflits…Allez donc voir en Egypte et en Tunisie C’est la raison pour laquelle, je préfère
ne pas en discuter La spiritualité est avant tout une affaire personnelle et privée Je vous remercie, néanmoins pour l’intérêt que vous portez à mes blogs Cordialement, Le Pèlerin