Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 06:15

Algérie - 21.000 nouveaux logements pour la wilaya de Tipasa

urbanisation tipasa

  

L’enveloppe budgétaire consacrée pour la wilaya de Tipaza au cours des cinq années à venir est exactement de 215 milliards de dinars, soit presque 108 milliards de dinars de plus de ce qui a été injecté en termes d’investissements publics de 1999 à 2009.  L’habitat et l’urbanisme, secteurs considérés, à juste titre, comme prioritaires dans la wilaya, ont eu la part belle des investissements prévus.

Les pouvoirs publics comptent réaliser, rien qu’au titre du plan quinquennal, 21.000 logements toutes formules confondues. Sur ces programmes de logements, 12 000 unités seront de type social, dont la moitié sera réservée pour la résorption de l’habitat précaire (RHP). Les logements promotionnels aidés, autrement dit les logements sociaux participatifs auront un quota de 5000 unités, contre 4000 aides pour le programme des logements ruraux. «L’objectif premier des pouvoirs publics par la concrétisation des projets contenus dans le programme quinquennal 2010-2014 initié par le président de la république est d’arriver à un taux d’occupation de cinq personnes par logement», fera savoir, Mohamed Ouchène, wali de Tipasa, lors de la session extraordinaire de l’APW tenue récemment, et dont l’ordre du jour a été consacré intégralement à l’explication des teneurs du programme quinquennal prévu pour Tipasa.

Le taux d’occupation par logement passera de 7 à 5 personnes

Ainsi donc, le taux d’occupation par logement qui a été de presque 7 à la fin de l’année 1998, puis de 5,32 au terme de l’année précédente sera réduit à 5 d’ici moins de 5 ans. Pour avoir une idée concrète de l’évolution effective du secteur de l’habitat, un rapport de la wilaya fait état d’un bilan comparatif concernant des périodes successives allant de 1984 à 2009, tout en intégrant bien entendu les projections arrêtées pour 2014. Il ressort ainsi qu’en 1998, le parc logements de la wilaya a été de 83.844 unités, dont 9768 habitats précaires. Les programmes de logements inscrits et ceux réalisés de 1999 à 2009 dans la wilaya ont atteint les 38.620 unités, soit à peu près la moitié du parc datant de 1998. Ce saut qualitatif a permis, d’une part, de répondre aux besoins exprimés par les populations en terme de logements et de l’autre réduire considérablement les disparités et les déséquilibres entres les différentes régions de la wilaya ainsi qu’entre le monde rural et les villes.

Cela étant, afin de donner corps aux programmes de logements réalisés ou bien ceux prévus dans le cadre du plan quinquennal s’étalant jusqu’à 2014, les autorités locales qui ont hérité avant le lancement du premier programme quinquennal de 1999, d’un périmètre urbanisable limité, à savoir 755,08 hectares ainsi qu’une surface de 634,58 ha pour les projets à long terme, ont procédé à de nouvelles recompositions urbaines qui se sont traduites par des révisions et l’adaptation des instruments urbanistiques afin d’accueillir les programmes inscrits. Ces opérations qui se sont accélérées, notamment depuis 2005, ont permis non seulement de dégager de nouvelles assiettes de terrain, particulièrement dans la partie ouest de la wilaya qui avait connu jadis un énorme déficit en la matière, mais surtout, leur conception tient en compte la réalisation d’équipements d’accompagnement nécessaires pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

En somme, si les deux programmes quinquennaux précédents dont a bénéficié la wilaya de Tipasa depuis 1999 ont réussi à réduire considérablement le déficit en matière d’habitat, comme l’atteste, d’ailleurs, le taux d’occupation par logement (5,32) qui est inférieur au taux national, l’actuel programme qui s’achèvera en 2014, compte en définitive traduire la volonté exprimée par les pouvoirs publics à mettre fin à la crise de logement.

Source Horizons Amirouche Lebbal.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires