Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 03:53

Académie interarmes de Cherchell : Le chef de l’Etat préside la sortie de trois promotions

cherchell-Bouteflika.jpg

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, hier à Cherchell, la cérémonie de sortie de trois promotions 2010-2011, à l’Académie militaire interarmes (AMIA).

Il s’agit de la 39e promotion des officiers stagiaires du cours d’état-major et de commandement, qui ont passé une année de formation au sein de l’académie, de la 42e promotion des élèves officiers de carrière de la formation fondamentale, qui ont terminé leur formation de 3 ans, et de la 4e promotion de formation militaire commune de base.  
Le président de la République a été accueilli, à son arrivée à l’Académie, par le ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale Abdelmalek Guenaïzia, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général-major Tafer Ahcen, commandant les forces terrestres, le général-major Habib Chentouf, commandant la 1ère Région militaire et le général-major Abdelghani Malti, commandant l’AMIA. Après avoir passé en revue la formation qui lui a rendu les honneurs, le chef de l’Etat a reçu un exposé sur les promotions sortantes et sur la formation dans cet établissement militaire.
A l’ouverture de la cérémonie, le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah s’est félicité de la présence du chef de l’Etat à cette manifestation qui «honore les sortants et les responsables de l’Académie» et qui «donne un signal fort de l’intérêt que porte le Président à la formation et à l’encadrement de l’institution militaire», a-t-il souligné.  «Votre présence parmi nous est un geste noble qui aura, sans doute, une incidence positive sur l’ensemble de nos personnels militaires et qui ne manquera pas de se traduire chez eux par une détermination inébranlable à poursuivre les efforts consentis pour atteindre les objectifs de modernisation de nos forces et porter leurs capacités à un niveau compatible avec la grandeur des missions nationales et constitutionnelles imparties», a ajouté le chef d’état-major de l’ANP.
Le chef d’état-major de l’ANP a indiqué que « les missions de l’armée nationale populaire constituent le socle de motivation, à la fois forte et immuable qui accompagnent les efforts colossaux consentis et qui se poursuivent sur tous les plans en toute rationalité, discernement et persévérance ».
Evoquant la paix et la sécurité, Ahmed Gaïd Salah a indiqué qu’elles « sont d’ores et déjà une réalité concrète dans notre pays, sans exagération aucune
(…) leur consolidation demeure et demeurera constamment une mission fondamentale parmi celles assignées à l’ANP aux côtés de tous les autres services de sécurité ». Il a également évoqué « l’abnégation de l’armée dans la fidélité à l’intérêt suprême de l’Algérie, la sauvegarde éternelle de l’intégrité de son territoire et l’unité de son peuple, ainsi que la préservation de la sécurité nationale et de l’indépendance de la décision politique souveraine ».
Après la présentation du serment, la cérémonie s’est poursuivie par la remise des grades et diplômes par le président de la République aux majors des promotions sortantes et les diplômes aux différents grades. La cérémonie s’est poursuivie par la remise de la bannière de l’Académie par la promotion sortante à la promotion suivante. Après les exhibitions d’arts martiaux, le président de la République ainsi que tous les invités ont suivi, sur un écran géant les exercices effectués par les éléments de la marine nationale comprenant un débarquement héliporté des fusiliers marins sur un navire, un exercice de recherche et de sauvetage en mer et un exercice d’évacuation médicale effectuée par des hélicoptères de sauvetage et de recherches. Le chef de l’Etat a ensuite procédé à l’inspection de la direction de l’enseignement supérieur et de la direction générale des enseignements. Pour rappel, les promotions ont été baptisées du nom du moudjahid, le colonel Ali Mendjli, décédé en 1998.

Source Horizons Abbas A. H

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires